Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1421 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Mike Pence: les États-Unis sont prêts à parler avec la Corée du Nord

Mike Pence : les États-Unis sont prêts à parler avec la Corée du Nord

 

12 Février 2018
Vous remarquerez que nos médias français qui ne pouvaient parler de la Corée du nord sans inventer une histoire totalement ubuesque et délirante sur son dirigeant ont du mal à suivre le film, mais que l’on se rassure ils sauront rapidement où est leur devoir et leur ligne et quelle que soit leur antipathie pour Trump ils suivront sa ligne erratique
 
(note et traduction de Danielle Bleitrach).


Publié: Feb 12 2018 05:32 GMT

Le vice-président des États-Unis et le président de la Corée du Sud ont convenu d’une stratégie que Pence a décrite comme « pression et engagement maximum en même temps ».

 

Mike Pence: États-Unis est prêt à parler avec la Corée du Nord

Le Vice-président américain, Mike Pence, le chef de l’État de la Corée du Nord, Kim Yong-nam, et la sœur cadette du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, Kim Yo-jong, assistent à la cérémonie d’ouverture les Jeux olympiques d’hiver à Pyeongchang, en Corée du Sud, le 9 février 2018.

Les Etats-Unis sont prêts à participer à des pourparlers avec la Corée du Nord sur son programme nucléaire, a déclaré le vice-président américain Mike Pence dans une interview au Washington Post .

 

Lors des rencontres dans le cadre des Jeux Olympiques d’hiver à Pyeongchang, Pence et le président sud-coréen Moon Jae-in se sont entendus sur une stratégie  après les Jeux Olympiques, que le vice-président américain qualifie de « pression maximale » et engagement en même temps.

 

« Si tu veux parler, on parlera »

 

« La pression ne sera pas diminuée jusqu’à ce qu’ils fassent vraiment quelque chose que l’alliance estime représenter un pas significatif vers la dénucléarisation », a déclaré Pence.

 

De cette façon,  « la campagne de pression maximale va continuer et s’intensifier », selon le haut responsable américain. « Mais si vous voulez parler, nous parlerons », a ajouté Pence.

 

Selon les médias, les commentaires du vice-président représentent un écart par rapport à la position antérieure de l’administration Trump selon laquelle il ne s’engagerait dans un dialogue avec la Corée du Nord que si Pyongyang acceptait l’objectif de la dénucléarisation.

 

Pence a endossé ce nouvel engagement après que Moon lui ait assuré que les Nord-Coréens n’obtiendraient pas des avantages économiques ou diplomatiques simplement en parlant, mais en prenant des mesures concrètes vers la dénucléarisation, a indiqué le journal

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.