Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 909 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

« Les Etats-Unis ne se laisseront pas gouverner par des pays sans crédibilité pour résoudre le conflit israélo-palestinien »

 

10 Décembre 2017
A la condamnation universelle et à celle de l’unanimité du Conseil de sécurité, les Etats-Unis répondent par le mépris et continuent à se poser en unique médiateur.
 
(note et traduction de Danielle Bleitrach)


Publié: 10 Dec 2017 04:25 GMT | Dernière mise à jour de la fiche: 10 déc 2017 05:15 GMT

Le Conseil de sécurité de l’ONU a unanimement condamné la décision de Trump sur Jérusalem.

 

"Les Etats-Unis ne seront pas enseignés par des pays sans crédibilité pour résoudre le conflit israélo-palestinien"

La représentant permanent des États-Unis devant l’ONU, Nikki Haley
Brendan McDermid / Reuters

La représentant permanent des États-Unis à l’ONU, Nikki Haley, a déclaré que seul le pays nord – américain, et aucune des autres 14 nations qui composent le Conseil de sécurité, a la crédibilité d’être  médiateur dans le conflit israélo-palestinien. Une situation que les Palestiniens  voient différemment.

 

Haley a prononcé son discours lors d’une session d’urgence du Conseil de sécurité des Nations Unies tenue vendredi à la demande de huit pays membres de l’organisation internationale pour répondre à la décision du président Donald Trump de transférer l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem. officiellement celui-ci en tant que capitale d’Israël. La décision a été unanimement condamnée par tous les membres du Conseil de sécurité, à l’exclusion des États-Unis, pour avoir sapé le processus de paix en cours.

Riyad al Maliki, ministre palestinien des Affaires étrangères
Nous chercherons un nouveau médiateur entre nos frères arabes et la communauté internationale Riyad al Maliki, ministre palestinien des Affaires étrangères

L’ONU a fait beaucoup plus pour nuire aux perspectives de paix au Moyen-Orient que pour les faire avancer, nous ne ferons pas partie de cela, les Etats-Unis ne resteront plus de côté quand Israël sera injustement attaqué aux Nations Unies. « Ils n’accepteront pas de leçons des pays qui manquent de crédibilité pour traiter les Israéliens et les Palestiniens de manière équitable », a déclaré Haley.

 

Le diplomate a rappelé que « ce n’est pas une coïncidence si les accords de paix historiques entre l’Egypte et Israël et entre la Jordanie et Israël ont été signés sur la pelouse de la Maison Blanche ». « S’il y a encore un accord de paix historique entre Israéliens et Palestiniens, il y a de fortes chances qu’il soit également signé sur la pelouse de la Maison Blanche », a déclaré Haley, qui a affirmé que Washington « avait de la crédibilité des deux côtés » .

« Israël ne sera jamais et ne devra jamais être contraint de conclure un accord par les Nations Unies ou un groupe de pays qui ont montré leur mépris pour la sécurité d’Israël », a ajouté Haley.

 

Cependant, les autorités palestiniennes ont une autre vision de l’exceptionnalisme américain supposé, mis en évidence par Haley. Samedi, le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad al Maliki, a annoncé que son gouvernement ne pouvait plus accepter les Etats-Unis. en tant qu’intermédiaire dans le processus de paix parce qu’il s’est maintenant « positionné en tant que parti du différend et non en tant que médiateur ». « Les Etats-Unis sont un agresseur du peuple palestinien et du droit international », a-t-il déclaré.

 

« Nous allons chercher un nouveau médiateur entre nos frères arabes et la communauté internationale, un médiateur qui peut aider à parvenir à une solution à deux Etats » , a déclaré Al Maliki, cité par Reuters.

 

 

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.