Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 919 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Le parti communiste d’Espagne dénonce la fraude électorale des élections présidentielles au Honduras, le couvre-feu décrété par le gouvernement et la répression qui a déjà fait au moins cinq morts

 

 Solidarité Internationale PCF  Honduras - résistance au coup d'Etat!,Amérique LatineEspagne

Manifestante hondurienne devant une barricade

Déclaration du Parti Communiste d'Espagne du 4 décembre 2017 - (Traduction NK pour Solidarité Internationale PCF)

 

Le Parti Communiste d'Espagne dénonce la fraude électorale commise lors des élections présidentielles du Honduras le 26 novembre pour éviter le triomphe indiscutable du candidat progressiste Salvador Nasralla.

Avec la complicité du Tribunal électoral suprême, l'oligarchie putschiste du Honduras a conservé pendant des heures le résultat des élections pour subvertir la volonté populaire et assurer ainsi la continuité de Juan Orlando Hernandez, candidat de la droite défendant les intérêts américains et ses bases militaires de Palmerola et Mosquitia, installées au Honduras.

Des magistrats du Tribunal électoral eux-mêmes ont reconnu l'irréversibilité de la victoire de Salvador Nasralla, ayant dépassé 45% des suffrages exprimés.

Le peuple hondurien est descendu dans la rue pour défendre la victoire du candidat de l'Alliance de l'Opposition Contre la Dictature, Nasrallah, comme il l'avait déjà fait en 2009 contre le coup d’état militaire visant le le président Mel Zelaya. La réponse du gouvernement face à ces manifestations a été la déclaration d'un couvre-feu qui suppose une réduction évidente des libertés ainsi qu'une spirale répressive qui a fait au moins cinq morts, des dizaines de blessés et des centaines de détenus.

Le PCE dénonce ce nouveau coup porté à la souveraineté nationale hondurienne et appelle les observateurs internationaux, notamment ceux de l'UE, à ne pas reconnaître cette fraude électorale.

Le PCE soutiendra toutes les actions nécessaires pour empêcher la consolidation de cette fraude électorale et exprime sa solidarité avec le candidat élu Salvador Nasralla.