Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1287 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France lancent des « frappes de précision » en Syrie

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France lancent des « frappes de précision » en Syrie

 
14 Avril2018
Derrière le clown en chef, la France et la Grande Bretagne les deux vassaux ont lancé sans mandat un bombardement qui ouvre la voie à tous les périls.
 
Un coût phénomènal, des centaines de millions pour les marchands d’armes et contre les peuples alors qu’est imposé l’austérité et la misère. 
 
Je ne pardonnerai jamais à ceux qui par  leur approbation tacite et leur lâcheté politique ont cautionné une telle folie dont les causes ne sont pas démontrées et les conséquences sont très graves. Ils sont la preuve qu’il n’y aura pas de lutte et de perspective tant qu’ils seront à la manoeuvre à gauche.
 
(note de Danielle Bleitrach)

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France lancent des «frappes de précision» en Syrie
 
Le président américain Donald Trump fait une déclaration sur la Syrie à la Maison Blanche à Washington, aux États-Unis, le 13 avril 2018. © Yuri Gripas / Reuters
Le président américain Donald Trump a approuvé des frappes militaires en Syrie en représailles à l’attaque chimique présumée du gouvernement Assad à Douma, près de Damas, la semaine dernière. Le Royaume-Uni et la France ont rejoint l’opération.
 

« Il y a peu de temps, j’ai ordonné aux forces armées américaines de lancer des frappes de précision sur des cibles liées aux capacités d’armes chimiques du dictateur syrien Bachar al-Assad », a déclaré Trump dans une allocution télévisée de la Maison Blanche. Il a ajouté qu’une opération militaire combinée entre les États-Unis, le Royaume-Uni et la France est déjà en cours en Syrie.

 

LIRE LA SUITE: Des explosions ont été entendues dans l’est de Damas après que Trump ait annoncé des frappes en Syrie – des témoins

 

L’intervention menée par les Etats-Unis en Syrie intervient quelques heures avant que les experts de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) se rendent samedi dans la banlieue de Damas pour déterminer si des armes chimiques ont été utilisées la semaine dernière.

Peu de temps après l’annonce de Trump, une déclaration du Premier ministre britannique Theresa May a déclaré qu’elle avait autorisé les forces britanniques à mener des « frappes coordonnées et ciblées pour dégrader la capacité d’armes chimiques du régime syrien ».

 

Le président français Emmanuel Macron a confirmé qu’il avait ordonné aux forces françaises de mener une action militaire contre la Syrie en coalition avec les Etats-Unis et la France. « Les faits et la responsabilité du régime syrien ne font aucun doute », a-t- il dit dans un communiqué publié par son bureau, accusant Damas de franchir « une ligne rouge » fixée par la France en mai de l’année dernière.

 

Macron a déclaré que la réponse de la France était « limitée » et visait uniquement « les capacités du régime syrien pour la production et l’utilisation d’armes chimiques ».

© Reuters TVSyrie « attaque chimique » mis en scène pour provoquer l’attaque aérienne américaine, Londres a poussé les auteurs – MoD russe

 

Selon le président du Joint Chiefs of Staff américain, Joseph Dunford, les Etats-Unis n’ont pas averti les forces russes en Syrie avant les frappes. « Nous n’avons pas fait de coordination avec les Russes sur les frappes, nous ne les avons pas pré-notifiées. » Le Pentagone a déclaré que les frappes étaient une « occasion unique » d’envoyer un message fort au président syrien Bashar Assad.

 

La décision combinée des Etats-Unis et de leurs alliés de frapper la Syrie intervient juste après que le major général Igor Konashenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense, ait présenté une preuve selon laquelle l’attaque chimique présumée de Douma samedi a été orchestrée. Le général a également noté que Londres était « directement impliqué dans la provocation ».

 

Le ministère de la Défense britannique a déclaré que la grève avait été exécutée par quatre Tornado GR4 de la Royal Air Force, qui ont lancé des missiles Storm Shadow sur ce que l’armée britannique a déclaré être une ancienne base de missiles, à 15 miles à l’ouest de Homs. Le ministère a affirmé que le gouvernement syrien garde un stock de précurseurs d’armes chimiques sur le site, violant ainsi la Convention sur les armes chimiques, dont il est partie.

 

Trump avait un message spécial pour la Russie et l’Iran, qui, selon lui, étaient « les principaux responsables du soutien, de l’équipement et du financement » du gouvernement syrien.

 

« Quel genre de nation veut être associé au meurtrier de masse d’hommes, de femmes et d’enfants innocents? Les nations du monde peuvent être jugées par les amis qu’elles gardent. Aucune nation ne peut réussir, à long terme, en promouvant des États voyous, des tyrans brutaux et des dictateurs meurtriers », a déclaré Trump.

 

Il a également blâmé « l’échec de la Russie » pour tenir la promesse de 2013 que la Syrie se débarrasserait de ses armes chimiques, qui ont été négociées de bonne foi avec les Etats-Unis. La conformité de la Syrie à cette promesse a été certifiée par l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) en 2014. Les seules caches d’armes chimiques restantes en Syrie se trouvaient dans des territoires tenus par des militants soutenus par l’Occident, tels que Jaysh al-Islam. Islam), qui contrôlait Douma jusqu’à leur reddition lundi.

 

Il y a quelques semaines, la Russie a averti que les militants de l’enclave est de la Ghouta pourraient organiser une attaque chimique pour gagner l’opinion publique occidentale. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié de « fausses nouvelles » les déclarations de l’attaque chimique de samedi , tandis que les militaires russes enquêtant sur la région n’ont trouvé aucune trace de chlore ou d’agents neurotoxiques ni aucun témoin oculaire susceptible de confirmer leur utilisation.

 

Une mission d’enquête de l’OIAC devait arriver à Douma samedi. On ne sait pas ce qui va arriver à la sonde, à la lumière des bombardements américains, britanniques et français.


Commentaire de B.T : 

Les russes ne voulant pas mettre les va t'en guerre le dos au mur les ont laissés bombarder les poubelles. Plus de 100 missiles de croisière pour 3 blessés. Connaissant les cibles d'opérette, les syriens et les russes les avaient soigneusement évacuées leur laissant un espace de jeux pour faire leur cirque. On ne contrarie pas les enfants.

 

A noter que seul les russes ont un comportement responsable se gardant de mettre de l'huile sur le feu. Les autres ne sont que des pinocchio au long nez qui cultive le mensonge et les fake news comme d'autres cultive le hasch.

 

Il est plus que souhaitable que les communistes se tiennent à longue distance de ces fauteurs de guerre et remettent au centre de leurs actions la lutte pour la paix. Première des revendications sans laquelle les autres sont impossibles. 

 

Pour le PCF faire union aux européennes avec ceux qui applaudissent ce genre de forfaiture serait de fait applaudir à la forfaiture avec eux, ce qui serait tout simplement intolérable. 

 

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.