Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 871 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Kadyrov fustige l’initiative de Trump à Jérusalem comme « brutale », met en garde contre une guerre à grande échelle au Moyen-Orient

 

10 Décembre 2017
Kadyrov en dehors de sa propension à bourrer les urnes, de nier l’existence des homosexuels en Tchétchénie et autres pratiques a parfois des réflexions qui dénotent un certain bon sens stratégique comme ici.Et incontestablement au niveau international il est de ceux qui jouent plutôt la pacification en laissant les pays et les frontières en l’état. 
 
(note et traduction de danielle Bleitrach)

Kadyrov fustige le mouvement de Jérusalem de Trump comme «brut», met en garde contre une guerre à grande échelle au Moyen-Orient
Président de la République tchétchène Ramzan Kadyrov © Global Look Press
Le chef de la République tchétchène, Ramzan Kadyrov, a décrit la reconnaissance de Jérusalem comme la capitale d’Israël par le président américain comme un coup de poignard dans le dos pour ceux qui ont tenté de parvenir à un règlement au Moyen-Orient, et un pas vers une nouvelle guerre.

Dans un message posté sur sa page dans le réseau social le plus populaire de Russie, VKontakte (In Contact), Kadyrov a déclaré que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par Donald Trump était faite contre l’opinion de la communauté internationale et en violation des résolutions adoptées par Nations Unies et autres organisations internationales influentes. Il a ajouté que la décision privait les Palestiniens de la dernière chance d’obtenir un état autonome.

 

« Essentiellement, c’est un coup de poignard dans le dos pour ceux qui ont passé les dernières décennies à essayer de développer un algorithme pour un règlement politique et diplomatique dans cette région compliquée », a écrit Kadyrov. Il a noté que le danger de l’initiative  des Etats-Unis était particulièrement évident car cela a été fait très rapidement après que l’armée syrienne, avec le soutien de l’armée de l’air russe, ait libéré son pays de l’Etat islamique (IS, anciennement ISIS).

 

« Comment comprennons-nous la politique du président américain? C’est simple – maintenant nous avons perdu nos derniers doutes sur qui avait créé cette base terroriste sur le territoire de l’Irak et de la Syrie afin d’établir leur «nouvel ordre mondial », écrit-il.

« Je peux affirmer avec certitude qu’en faisant cela, pour ne pas dire plus, la décision brutale de Trump jette l’état d’Israël dans l’abîme de la confrontation sanglante et le met sous la menace d’une Intifada nouvelle, plus puissante et organisée. Ce qui signifie une guerre à grande échelle », dit Kadyrov.

 

Cette semaine, le président américain Donald Trump a signé une déclaration reconnaissant officiellement Jérusalem comme la capitale d’Israël et a annoncé le projet de relocaliser l’ambassade américaine dans cette ville en quittant  Tel Aviv. « Aujourd’hui, nous reconnaissons enfin l’évidence: à savoirque Jérusalem est la capitale d’Israël. Ce n’est rien de plus ou de moins qu’une reconnaissance de la réalité », a déclaré Trump dans un discours consacré à l’événement.

 

Les responsables russes et les politiciens ont qualifié le mouvement d’extrêmement dangereux et ont mis en garde contre une éventuelle aggravation de la crise au Moyen-Orient. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré jeudi que la décision de Trump pourrait détruire l’idée même d’une coexistence pacifique des Etats israéliens et palestiniens.

 

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.