Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1689 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Les communistes népalais consolident la victoire électorale et accélèrent le processus de fusion

 
21 Février 2018
Ce processus de fusion des diverses organisations communistes qui accompagne la victoire, laisse espérer une même voie à d’autres partis qui ont connu ce processus d’émiettement et de division, mais il repose sur un véritable dialogue et des combats communs Etre dans une zone asiatique favorise certainement ce processus plus aisé que dans une zone en pleine crise comme l’Europe.
 
(note et traduction de Danielle Bleitrach)
NEPAL

Les communistes ont largement remporté les élections à la Chambre des représentants (en novembre) et, en février, ils ont remporté une nouvelle victoire importante aux élections sénatoriales et accéléré le processus de fusion.

 

L’alliance de gauche qui gouverne le Népal avance dans le processus de fusion en une seule formation, bien que le nom choisi fasse face à des problèmes à légaliser.

 

Le PCN-MLU (parti unifié marxiste-léniniste) PCN-MLU et le Parti communiste népalais (CPN-CM) ont conclu un accord en sept points cette semaine.

 

L’un d’eux prévoit  que la nouvelle organisation s’appellera le Parti communiste du Népal (PCN), mais ce nom est déjà utilisé par un autre groupe reconnu par la Commission électorale du pays.

 

En vertu de la loi sur les partis politiques, un groupement ne peut pas être enregistré si son nom et son symbole électoral coïncident avec ceux d’un autre déjà reconnu par les CE.

 

Le PCN actuel est dirigé par Rishiram Kattel, un communiste chevronné, qui a réuni plusieurs petits groupes de cette tendance il y a cinq ans.

 

Malgré cela, le président de PCN-CM, Pushpa Kamal Dahal, a expliqué que l’annonce officielle de l’unification aura lieu après la présentation du rapport du groupe de travail conjoint.

 

Pour Dahal, cette décision crée la base de la stabilité politique, de la prospérité économique et d’un bon gouvernement dans le pays.

 

La semaine dernière, le leader du PCN-MLU, KP Sharma Oli, a pris ses fonctions de Premier ministre du Népal après la victoire électorale de la coalition.

 

Le président Bidhya Devi Bhandari a intronisé Oli lors d’une cérémonie à laquelle ont également assisté le vice-président Nanda Bahadur Pun et le chef de la Cour suprême, Gopal Parajuli.

 

Lors des élections de novembre et de décembre, le PCN-MLU et le PCN-CM ont respectivement obtenu 121 sièges et 53 sièges à la Chambre des députés, avec 275 sièges.

 

Ce mois-ci, les communistes ont renforcé leur position après avoir remporté les deux tiers de l’Assemblée nationale (Sénat).

 

Ces élections générales ont été les premières depuis l’adoption en septembre 2015 d’une nouvelle constitution, qui a mis fin à une période de transition turbulente amorcée neuf ans plus tôt avec l’abolition de la monarchie après une guerre civile qui a fait plus de 16 000 morts.

 

Source: Prensa Latina

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.