Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 912 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Déclaration commune des Partis communistes et ouvriers d’Asie du sud sur la crise des rohingyas

 

Solidarité Internationale PCFInde-Asie du sud

05 Décembre 2017

(Traduction NK pour Solidarité Internationale PCF)

 

À tous les Partis Communistes et Ouvriers

 

Chers-ères camarades,

Un désastre humanitaire touche actuellement le peuple Rohingya, perpétré par la violence sectaire et brutale du gouvernement birman. L'incendie volontaire des maisons et des villages Rohingyas par l'armée birmane fait partie du crime de nettoyage ethnique. À l'heure actuelle, le Bangladesh fait face à une catastrophe humanitaire due à l'afflux soudain de réfugiés Rohingyas. Selon l'ONU, il y a actuellement 537 000 réfugiés Rohingyas qui séjournent au Bangladesh. Les établissements de fortune dans les camps de réfugiés de Kutupalong et de Balukhali, dans la région de Cox's Bazar, qui se sont regroupés en raison de l'augmentation des arrivées, ont accueilli 374 000 personnes. 89 000 autres réfugiés ont trouvé refuge dans des communautés d'accueil locales. Le gouvernement du Bangladesh comptait 27 825 familles et le ministère de l'Intérieur avait enregistré 161 963 réfugiés jusqu'à présent, ce qui représente environ 28% de la population réfugiée totale. La vitesse et l'ampleur de l'afflux ont entraîné une urgence humanitaire critique. Le nombre important de réfugiés a un impact sérieux sur l'économie et la situation sociale du Bangladesh.

 

Nous demandons par la présente une implication accrue de l'ONU pour assurer un asile digne aux réfugiés Rohingyas qui ont été contraints de fuir au Bangladesh, et pour leur fournir les logements, la nourriture, le soutien médical, et l'éducation appropriés ainsi que l'assurance d'une vie civilisée, en s'assurant que la Birmanie arrête le massacre contre les Rohingyas, en faisant pression sur le gouvernement birman pour qu'il accorde aux Rohingyas qui ont cherché refuge au Bangladesh, le droit au retour dans leur pays, ainsi que la citoyenneté birmane. En assurant également aux Rohingyas un environnement convenable, leur sécurité et leur libre circulation en Birmanie, et en mettant en œuvre le rapport de la «Commission Kofi Anan» sous la supervision des Nations Unies.

 

Nous exhortons tous les partis communistes et ouvriers et les forces politiques qui soutiennent la justice à élever leur voix contre ces atrocités et à faire pression sur le gouvernement birman pour qu'il cesse le massacre sectaire et brutal contre les Rohingyas, et qu'il prenne les mesures nécessaires pour permettre le retour des Rohingyas en Birmanie, dans la dignité et en totale sécurité.

 

Partis signataires:
Parti communiste du Bangladesh
Parti des travailleurs du Bangladesh
Parti communiste d'Inde
Parti communiste d'Inde (Marxiste)
Parti communiste du Népal (Marxiste-léniniste unifié)
Parti communiste du Pakistan
Parti communiste du Sri Lanka