Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1907 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Mais jusqu’à quand ce genre de choses abusera-t-il ?

 

 
18 Août 2017
 

Je suis en train de travailler sur deux livres à la fois, l’un est terminé, il porte sur l’URSS, et plus précisément ce sur quoi on tente de limiter ce qu’a été ce pays à savoir la période de paroxysme que l’on désigne sous le nom de stalinisme. On limite l’URSS à la caricature de cette période, mais en fait pour ceux qui ont vécu en URSS, ils n’en ont eu que les échos assourdis, un peu comme pour nous la première guerre mondiale. Comment peut-on analyser la différence d’interprétation qui existe entre nous et les peuples soviétiques sur l’URSS et même sur cette période caractérisée par la guerre civile, la construction accélérée et la deuxième guerre mondiale ?

 

J’ai mis également en chantier avec Monika un livre sur la Pologne. Il est centré sur le rôle joué par l’antisémitisme dans la chute de la Pologne Populaire. Comment peut-on ainsi prétendre recycler tous les stéréotypes hérités des conciles de Constantin qui fait du christianisme une religion d’Etat. Pour cela il le dégage non seulement de l’arianisme mais également du judaïsme et il charge un des pères de l’Eglise (saint jean Chrysostome) de cette propagande. Ces thèmes sanglants d’un peuple déicide et qui sont des sortes de vampires, éternels comploteurs jusqu’aux meurtres rituels seront réinterprétés par le nazisme qui accuse les judéobolcheviques de vouloir dominer le monde….

 

Quand je vois des choses comme ça et désormais ils sont passés de l’Europe au monde arabe et refleurissent partout, tout cela me donne non seulement la nausée mais je vois s’éloigner la capacité des peuples et de la classe ouvrière à désigner ses véritables ennemis… parce que, comme le disait Politzer pendant que le prolétariat attaque le capitalisme juif, il fiche une paix royale au capitalisme tout court.

 

Cela fait partie de l’arsenal de l’extrême-droite au même titre que l’arabe qui en veut à votre sécurité sociale, ce qui évite de poser la question de qui en veut réellement à ladite sécurité sociale à savoir les sociétés d’assurance et leur personnel politique que nous élisons. C’est peut-être une vérité première mais de temps en temps il serait bon de retourner à ces vérités premières.

 

Je prends une journée de repos, je vais aller voir le film de Grémillon, Lumière d’été.

 

Danielle Bleitrach