Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 694 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

La Chine doit être prête pour une guerre commerciale imminente

La Chine doit être prête pour une guerre commerciale imminente

 

15 Mars 2018

Source: Global Times Publié: 2018/3/14 22:48:41
 
Global Times est un site plus ou moins officiel chinois qui publie des articles en anglais. Les récentes décisions de TRump sur l’acier, son remaniement gouvernemental a été considéré comme l’ouverture des hostilités par la CHine qui considère ici que la guerre commerciale est déclarée et qui  après avoir tenté par tous les moyens de l’éviter s’affirme prête à l’engager. Elle fait mesurer à Trump la fragilité de son pouvoir et combien son électorat est versatile, peu capable de résister aux chocs que ne manquera pas d’entraîner une guerre commerciale à l’inverse de la Chine. la dernière phrase dit tout: « La Chine ne se laissera pas piétiner. Peut-être que le destin de la Chine est de lutter avec les États-Unis uniquement pour donner une leçon à Washington. Dans ce cas, qu’il en soit ainsi. »
  Résultat de recherche d'images pour "conflit chine etats-Unis"

Le président Donald Trump cherche à imposer des droits sur les importations chinoises jusqu’à 60 milliards de dollars et les Etats-Unis vont cibler les secteurs de la technologie et des télécommunications, a rapporté mercredi Reuters citant deux personnes de l’administration qui avaient discuté de la question.
 

En tant que directeur de la CIA, Mike Pompeo, considéré comme intransigeant sur la Chine, prendra le poste de secrétaire d’Etat américain, Washington pourrait renforcer sa politique agressive sur le commerce avec la Chine. Les tensions vont probablement s’intensifier dans les relations sino-américaines.

 

La Chine doit se préparer aux guerres commerciales à la fois dans la stratégie et la mentalité. Pékin doit donner des coups frontaux à Washington en réponse aux siens et ne doit pas être mou.

 

L’administration Trump croit qu’elle peut submerger la Chine et obtenir beaucoup plus de retours que de pertes en imposant des tarifs. Après un an de mandat, les politiques étrangères de Trump ont bien fonctionné, sauf dans la péninsule coréenne . En visitant d’autres pays, il a été exceptionnellement bien reçu et a rapporté des promesses d’investir aux États-Unis et d’acheter plus de produits américains.

 

N’ayant pas souffert de son approche sévère de la politique étrangère, Trump doit penser que toutes ses actions ont été cautionnées. Ainsi, il a expulsé quelques mondialistes de son équipe tels que Rex Tillerson et Gary Cohn et y a introduit des officiels plus bellicistes.

 

Washington doit penser  que Trump utilise au mieux son image «J’ose faire quelque chose» comme un bluff, sans  vraiment le dire.

 

Si les Etats-Unis mènent en effet une guerre commerciale mondiale, ils se trouveront dans une position inconfortable.

 

Les États-Unis sont toujours le pays le plus développé du monde, dépassant les autres dans une multitude de secteurs, de la technologie au financement. Son déficit commercial n’est pas le seul indice permettant de mesurer le développement économique et social des États-Unis.

 

Si les États-Unis veulent réduire leur déficit commercial, ils doivent rendre les Américains plus travailleurs et procéder à des réformes conformément à la demande du marché international, au lieu de demander au reste du monde de changer. C’est déraisonnable de jouer la victime.

 

En menaçant , Trump veut gagner autant d’avantages que possible pour son pays afin d’apaiser ses électeurs et gagner sa réélection. Il a bien fait cela jusqu’à récemment.

 

Mais il ne devrait pas ialler jusqu’à la  confrontation. Une fois qu’une guerre commerciale commence, les pays capables de la mener  ne se plieront pas devant les États-Unis. La Chine a fait de son mieux pour éviter une guerre commerciale, mais si une guerre éclate, l’apaisement ne sera  pas une option.

 

Étant donné que les pays ciblés par les États-Unis sont plus résilients sur le plan politique, l’administration Trump risque d’être la première à s’effondrer.

 

L’administration Trump paiera cher si sa dureté en faisant subir aux Etats-Unis de lourdes pertes. Sa seule ressource à l’appui de la ténacité par rapport aux administrations précédentes est la personnalité de Trump, qui n’est pas très bien accueillie. Sous son comportement agressif il y a une réalité brutale.

 

La Chine ne se laissera pas piétiner. Peut-être que le destin de la Chine est de lutter avec les États-Unis uniquement pour donner une leçon à Washington. Dans ce cas, qu’il en soit ainsi.

 

Publié dans: EDITORIAL

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.