Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 723 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Le Parti communiste chinois propose la suppression de la limite du mandat présidentiel

Le Parti communiste chinois propose la suppression de la limite du mandat présidentiel

 

26 Février 2018
 

Une déléguée tient son dossier de vote après la cérémonie de clôture du 19ème Congrès du Parti de la Chine au Grand Palais du Peuple à Beijing, mardi 24 octobre 2017

© AP Photo / Mark Schiefelbein

ASIE-PACIFIQUE


 

Le Comité central du Parti communiste chinois a proposé d’éliminer le paragraphe stipulant que le président et le vice-président de la République populaire de Chine peuvent « exercer leurs fonctions pendant deux mandats consécutifs », selon l’agence de presse Xinhua.

 

Le président chinois  Xi Jinping , qui est également le chef du Parti communiste chinois, est président depuis 2013 et démissionnerait en 2023 en vertu de la constitution actuelle. Si cette proposition est considérée et acceptée, alors le leader actuel du pays Xi Jinping pourra rester en poste non seulement pour les cinq prochaines années, mais encore plus longtemps.

 

En outre, selon les rapports, le Comité central a proposé d’inclure des positions théoriques introduites par Xi Jinping sur la nouvelle ère du développement du socialisme avec des caractéristiques chinoises dans la constitution du pays.

 

Les amendements proposés à la constitution peuvent être examinés lors de la première session du Congrès national du peuple de la 13ème convocation. Selon les plans promulgués, il ouvrira le 5 mars.

 

L’un des points les plus importants à l’ordre du jour sera la réélection de l’actuel président Xi Jinping à un second mandat de cinq ans par les législateurs. Sur proposition du chef de l’Etat, une candidature au poste de Premier ministre du Conseil d’Etat de la République populaire de Chine, susceptible de devenir Li Keqiang, devrait être approuvée pour une période similaire.

 

Au XIXe Congrès du Parti communiste chinois en octobre 2017, les idées de Xi Jinping ont été introduites dans sa charte.

 

Li Keqiang a été longtemps le poulain de l’ancien président Hu jintiao, il est considéré comme un « libéral ». les commentateurs notent qu’il y aurait ainsi un contrepoids au pouvoir de XI jinping du côté de ceux qui seraient favorables au capitalisme, mais ajoutent aussitôt que Xi a mis en place des commissions sous sa seule direction qui sont un véritable gouvernement parallèle. De toute manière il est difficile  et hasardeux de se livrer à ce genre d’interprétation, tout ce que l’on peut noter c’est que la possibilité reconnue à XI de poursuivre son orientation au-delà du mandat habituel signifie non seulement le renforcement  de son pouvoir mais également la reconnaissance de la difficulté de le mise en oeuvre de l’orientation ne serait qu’à cause des tensions internationales provoquées par les Etats-Unis. Une sorte de guerre hors limite pour reprendre l’expression de deux stratèges chinois dans laquelle la Chine veut garder le cap sur le communisme en réduisant les inégalités sans diminer la productivité et en la ré-orientant vers l’innovation..

 

Danielle Bleitrach

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.