Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 980 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Le PCC et d’autres partis politiques du monde ont publié la « Proposition de Beijing »

 

05 Décembre 2017

RCI 2017-12-03 18:36:25

Voici la première confirmation de la présence du parti communiste français à cette réunion, c’est par ce compte-rendu de la Chine que nous en avons connaissance, mais les communistes français doivent avoir un compte-rendu de cette initiative comme d’ailleurs de cette vague de renaissance du marxisme léninisme en Espagne, en Italie, ou encore de la renaissance sur les mêmes bases de ce qui fut le plus grand parti communiste non au pouvoir, le parti communiste d’Indonésie. C’est un mouvement de grande ampleur qui à la fois insiste sur la nécessité de la diversité des socialismes et des moyens pour y parvenir, mais réaffirme la nécessité d’une confrontation des expériences et la référence au marxisme léninisme. Ce mouvement doit être pris en compte dans la préparation du Congrès du PCF  

 

(note de Danielle Bleitrach)


Le Dialogue de haut niveau entre le PCC et des partis politiques du monde s’est clôturé le 3 décembre à Beijing. Dans la « Proposition de Beijing » adoptée lors de ce dialogue, il est souligné que les partis politiques du monde doivent renforcer la confiance mutuelle, la communication et coopérer étroitement et sur la base de nouvelles relations internationales, établir de nouvelles relations entre partis politiques en mettant à côté les divergences et recherchant les points communs et un enrichissement mutuel et un respect mutuel en vue de construire une communauté de destin pour l’humanité.

 

Il s’agit de la première démarche diplomatique multilatérale après le 19ème Congrès national du PCC. Environ 300 partis politiques et organisations politiques de 120 pays y ont envoyé leurs responsables. Il s’agit du premier dialogue du haut niveau entre le PCC et d’autres partis politiques du monde. Le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois Xi Jinping a prononcé un discours lors de l’ouverture, qui a suscité de vives discussions parmi les responsables des partis politiques.

 

L’ancien premier ministre italien Romano Prodi a déclaré ceci : « J’approuve le respect de la Chine envers la diversité des civilisations et des modèles de développement dans le monde. L’esprit transmis dans « La Gouvernance de la Chine » de Xi Jinping est que dans le cadre de la construction de la communauté de destin commun pour l’humanité, les diverses civilisations multicolores coexistent et c’est une information significative qui constitue l’unique moyen pour éviter les conflits. Dans la gouvernance du monde, la position chinoise est de respecter les autres pays au lieu d’imposer le modèle chinois à autrui.

 

Mme Samarbakhsh Lydia, membre du conseil exécutif du Parti communiste français, a indiqué ceci : « Nous avons la conviction que cette proposition offrira de belles opportunités et possibilités pour l’avenir de l’être humain. Pour le développement dans le futur, l’être humain doit refuser la concurrence, éviter la guerre et résoudre le problème de l’inégalité. Améliorer le niveau de vie de tous les peuples du monde et favoriser le développement de toute l’humanité constituent les concepts pour tous. Nous souhaitons participer aux discussions de cette proposition tout en apportant nos contributions. »

 

L’initiative de la communauté de destin a été lancée en 2013 par le président chinois Xi Jinping. Ces quatre dernières années, cette initiative a gagné de plus en plus de soutien et d’adhésion, et est en train d’être mis en œuvre. L’initiative de « la Ceinture et la Route » est la concrétisation de la communauté de destin, et est devenue une plate-forme de coopération pour la réalisation de développement en commun de différents pays. Durant le Dialogue, plusieurs responsables de parti ont accordé une importance à l’initiative de « la Ceinture et la Route ». Ils espèrent qu’en profitant des échanges entre différents partis, la construction de l’initiative de « la Ceinture et la Route » sera promue, afin de réaliser le gagnant-gagnant entre les pays concernés.

 

Ketmonov Khatamjon, president du parti populaire et démocratique de l’Ouzbékistan, a déclaré ceci : « Pour de jeunes partis politiques de l’Ouzbékistan, ce dialogue offre une bonne opportunité d’apprendre auprès des autres partis. Ce qui favorise nos travaux à l’avenir. Des échanges entre des partis dans le cadre de « la Ceinture et la Route » promouvront la création des conditions de bénéfice mutuel et la coordination des coopérations internationales. L’Ouzbékistan participera à ces activités avec l’attitude et l’acte les plus actifs. »

 

Elever la capacité de l’exercice du pouvoir et de la participation aux affaires politiques des partis politiques constitue le thème clé de ce dialogue. Durant plusieurs réunions sur la construction de parti, les expériences de la gouvernance du Parti communiste chinois sont au cœur des discussions. Renforcer les disciplines et le style de travail du parti, et la lutte anti-corruption ont trouvé un écho général. Zizi Kodwa, membre du comité exécutif de l’Africain National Congress de l’Afrique du sud, a indiqué que les mesures anti-corruption du PCC ont donné un bon exemple au monde.

 

« Le problème de corruption est un défi pour un parti politique. Je pense que les mesures anti-corruption du PCC ont donné un bon exemple à tous les autres partis politiques. La lutte anti-corruption du PCC vise à la fois les hautes et les basses sphères du pouvoir. Mais pour la plupart des partis, seulement les basses sphères du pouvoir sont chassées. Les partis politiques doivent suivre l’exemple du PCC dans son unification de pensée et d’acte pour la lutte contre la corruption, parce que la corruption détruit la confiance du peuple au parti. »