Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 606 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Les communistes exigent que le gouvernement n’implique pas le Portugal dans l’agression contre la Syrie

 

13 Avril 2018

Avril Avril: Le Parti communiste portugais, on le voit est très à la pointe de la dénonciation de la manoeuvre occidentale supposée, et si la majorité des forces politiques portugaises a refusé toute implication militaire, elle n’a pas renoncé à toute implication en matière de négociation. Le PCP a aussi proposé une piqure de rappel sur l’intervention en irak il y a 15 ans

 

(note et traduction de danielle Bleitrach)


13 AVRIL 2018

PS, PSD et CDS-PP ont voté ce vendredi à l’Assemblée de la République, le seul vote qui a exigé la non-implication du Portugal, « nullement dans l’agression contre la Syrie » présentée par le PCP.

Crédits/ Vestnik Kavkaza

Les trois groupes parlementaires ont rejeté la proposition de vote du PCP «condamnant l’escalade actuelle des menaces contre la Syrie». En plus du vote des communistes, d’autres initiatives (BE et membres de la commission parlementaire des Affaires étrangères) se sont réunis  en plénière, mais c’était la seule prooposition qui exigeait que le gouvernement ne soit pas impliqué.

Le texte de la BE a appelé à l’implication du Portugal dans une « solution politique », bien qu’il ait exclu toute participation à des opérations militaires, a été approuvé. Le vote des députés de la commission des affaires étrangères, qui a été approuvé avec les votes en sa  faveur du PSD, PS, BE et CDS-PP, a  supposé comme factuel l’attaque chimique alléguée du week-end passé, alors qu’il est  Nié par ceux qui sont sur le terrain et dans l’ attente d’une enquête de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques, dont la mission est déjà sur le territoire syrien.

Une pproposition de vote du PCP a également été approuvé, dénonçant l’entrée à Bagdad il y a15 ans  des forces américaines, dans un processus dans lequel le Premier ministre, Durão Barroso, et le ministre portugais de la Défense, Paulo Portas, avaient joué un rôle de premier plan. Sans surprise, leurs partis – le PSD et le CDS-PP – ont été les seuls à voter contre; le député PAN s’est abstenu.

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.