Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 938 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Congrès du PCF : Pourquoi je ne suis pas allée à la réunion fédérale du 17 avril, ce que je propose à ma cellule

 

18 Avril 2018


 

Le 6 avril 2018 sur Public Sénat, Benoît Hamon, déclare : « il faut fabriquer très vite une solution politique qui dise clairement que Bachar al-Assad ne peut pas être dans cette solution ».

 

Super le mot « fabriquer » !!!!

 

Interrogé sur France Inter le 11 avril 2018, Benoît Hamon a affirmé qu’il soutiendra Emmanuel Macron « s’il fait ce choix ».

 

Et c’est avec ce va-t-en guerre que La direction du PCF nous propose de constituer des listes communes pour les Européennes? Je ne sais pas quelle mouche l’a piqué mais Pierre Laurent semble investi d’une mission, celle non pas de se préoccuper de son parti, des conditions de son renforcement, mais de faire sa propre popularité auprès des bobos en apparaissant comme le sauveur de la « gôche » dont plus personne ne veut. Je peux paraître dure en disant cela, mais je ne fais que remettre en cause la manière dont est menée une fonction de direction.

 

Sur l’Europe Bernard Hamon a exactement les mêmes positions que Macron comme d’ailleurs sur la frappe en Syrie qui est dans la même logique poussée jusqu’au bout celle de l’OTAN, celle de la vassalisation aux USA. Et je ne parle même pas d’autres gauches chez les verts dont la position est celle d’un Cohn Bendit. Quel sera le contenu proposé au Français d’une telle liste « d’union » ?

 

Ceci explique la déclaration indécédente de la direction du PCF à propos de ces frappes en Syrie, une fois de plus cette direction opère une fuite en avant en disant « Union. Union », sans contenu . Ce faisant le plus grave me paraît être le viol de  l’esprit même de la préparation du Congrès en nous imposant une solution qui interdit tout débat. J’espère de tout coeur qu’elle sera repoussée par les militants.Mais dans ma fédération je ne me fais aucune illusion.

 

C’est la raison pour laquelle hier je ne me suis pas rendue au débat de la fédération 13 du PCF sur la préparation du Congrès.

 

Je me félicite de l’esprit dans lequel jusqu’ici ce congrès a été préparé, de ma cellule à la fédération, il y a un véritable débat ouvert et fraternel. je me félicite de la manière dont ce Congrès est préparé dans la participation aux luttes, comme je me félicite de l’action et des déclarations des députés communistes. La seule chose qui aurait pu me décider d’ailleurs à participer à cette réunion aurait été d’y proposer l’organisation d’une pétition collective portée auprès des rédactions de télévision pour dénoncer le silence autour des déclarations et votes de nos représentants au parlement.je le ferai à partir de ma cellule vendredi.

 

Si je n’y suis pas allée c’est parce que je connais les qualités et les défauts de ma fédération. A partir du moment où le secrétaire national a pris une position on la suit et ils suivront n’importe quoi et n’importe qui pourvu qu’il leur paraisse l’émanation du collectif PCF. Il est vrai que ce choix désastreux aux Européennes s’inscrit dans la logique du choix non moins désatreux de la candidature de Mélenchon, déjà opposée aux seules primaires à gauche qui a rendu le précédent congrès totalement inutile. Je vais continuer à me battre à leur côté et la sagesse venant avec l’âge, le leur et le mien, j’espère qu’un jour nous dépasserons cet intéressant blocage.

 

Personnellement je considère que quand on veut redresser une force politique, il y a quelques incontournables: la première est de penser une stratégie non d’élections en élections, mais disons au minimum sur une dizaine d’années et plus si possible, surtout si l’on considère le monde en plein bouleversement qui est le notre. La seonde nécessité est de repartir sur les fondamentaux et non sur ceux des autres ou des gadgets, parce que cela c’est la fuite en avant. Ca sent le sapin. Donc je me prononce aux européennes sur une liste ouverte aux travailleurs en lutte et transeuropéenne avec d’autres partis frères comme le parti communiste portugais. Ce qui nous contraindra à une ligne de sortie de l’OTAN et de dénonciation de l’euro.

 

Par ailleurs, je m’en espliquerai par ailleurs, je propose que le PCF se donne une doctrine plus affirmée face à la nouvelle loi de programmation militaire et sa politique de « modernisation » alors que ce sera seulement en juin que la commission de l’Assemblée rendra sa mission d’information sur le nucléaire. Il s’agit en effet pour notre parti de s’interroger sur l’évolution de la « dissuasion », sécurité des français ou défense des intérêts impérialistes? Et à quel coût? Comme d’ailleurs sur la question d’une Europe de la Défense chère à Macron, avec une augmentation des budgets militaires pour chaque Etat, en matière nucléaire. Sur ce point, comme sur les questions internationales, les « chantiers » du Congrès sont étrangement limités.

 

Donc

1) je propose de poursuivre le débat fraternel et sur le fond, sans voir dans la proposition de la direction un diktat, mais considérer que le Congrès est souverain.


2) dès maintenant de lancer une action nationale de protestation contre l’omerta dont nos députés sont victimes de la part des télés.


3) je propose une ligne offensive concernant l’OTAN et l’Europe telle qu’elle est, l’euro en particulier, la militarisation du continent européen, les dangers nucléaires, l’austérité obligatoire et les privatisations imposées ainsi qu’une liste avec d’autres partis communistes européens et pas quelques ventres mous comme Syriza en grèce qui est devenu un symbole d’alignement.

 

Danielle Bleitrach

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.