Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 642 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Communiqué scandaleux de la direction du PCF, alors que les questions de la guerre et de la paix sont en danger

 

Le cmmuniqué du PCF sur la Syrie est scandaleux en ce sens qu'il reprend, sans plus de distance, les affirmations sans fondement des Macron, May, Trump. Mais pour qui roulent-ils ?? JLM n'est pas ma tasse de thé mais lui a une autre tenu, et des principes que les dirigeants du PCF semblent avoir oubliés. Ce communiqué est une honte pour tout communiste digne de ce nom, à vomir.

 

Prendre position sur la base de Fake News est de la plus totale irresponsabilité. C'est descendre au niveau du caniveau, faire dans les poubelles

 

Attendre les résultats de l'inspection de l'OAIC aurait du être un minimum Cette OAIC qui est arrivé ce matin à Damas

Mais, vrai êtes vous communistes ? j'en doute très fortement. Vous êtes de fait du mauvais côté de la barricade, c'est à dire du côté du capital, de l'impérialisme US. Ils nous refond le coup des fioles de Colin Powell et vous gober. Le mieux serait que vous dégagiez et le plus vite possible serait le mieux, vous êtes des nuisibles.

 

La course à échalote électorale voilà tout ce qui vous motivent, en fait cette prise de position ne vise qu'à se ménager des faveurs des débris de la sociale démocratie dans l'espoir qu'ils vous gardent quelques places pour les européennes. Evidemment prendre une autre position vous privais de strapontin.La paix, les luttes compte peu pour vous seule la soupe vous motivent. Hollande, Hamon approuve ils se croit obligés de les singer. (La parenté entre le texte ci-dessous et les positions Hollande, Hamon sont frappante)

 

Pour tuer le PCF vous avez du métier, c'est le bonne méthode, C'est comme cela qu'il faut s'y prendre. On peu observer chez vous une corruption qui n'est pas  financière, mais qui se niche dans les têtes par alignement sur la doxa dominante.

 

On vous ferais avaler toutes les couleuvres, pas moi, pas nous.

 

Comble de l'hypocrisie on condamne l'opération, mais dans le même temps on en valide les attendus.

 

On n'en appelle au droit international alors que le communiquer sur Afrine en appelait à la violation de ce même droit international comprendre qui pourra.

 

Voilà des porte flingues de seconde zone de l'U.E/OTAN qui ont choisi de se coucher. A remarquer l'absence do mot impérialisme cela leur arracherait la gueule.

 

Ci-dessous le torchon

 

Le Parti communiste français : Syrie une nouvelle escalade guerrière sans espoir  

 

Après le très probable bombardement chimique particulièrement ignominieux effectué par le régime syrien sur la population de la Ghouta [*], les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France viennent de réaliser une attaque punitive contre plusieurs sites qu'ils ont identifiés comme étant les centres de production d’armes chimiques du régime. 

 

L’engrenage d’actions militaires unilatérales et illégales vient donc de connaître une nouvelle escalade guerrière sans que cela ne puisse ouvrir le moindre espoir de règlement du conflit syrien. L’ONU a été une nouvelle fois mise hors-jeu. Les trois pays qui ont frappé cette nuit prétendent envoyer un message de fermeté et de force du " camp occidental " contre la Syrie , et aussi contre son allié,  la Russie. Ce faisant, la France joint son action à celle de Donald Trump qui est le premier à bafouer le droit international, comme il vient de le faire dans le conflit israélo-palestinien. La France parle de fermeté quand elle n’en affiche aucune face à l’entrée de l’armée turque sur le territoire d’Afrine, ni face à sa politique de nettoyage ethnique  contre la population kurde.

 

Le message de la France continue ainsi de se brouiller et de perdre toute efficacité politique  dans cette région  si sensible. [**]

 

Le Président de la République  a annoncé une discussion au Parlement ...après le déclenchement de l’intervention de nos forces armées -une pratique impensable dans d’autres pays qu’on nous cite si souvent en exemple, comme l’Allemagne ! Il est nécessaire que ce débat permette au moins d’exiger un changement de cap pour notre politique internationale au Proche-Orient, afin que la France œuvre enfin pour un règlement  politique global de tous les conflits de la région qui mettent en danger la paix dans le monde. L’après Daesh ne doit pas transformer la Syrie en un champ de manœuvre et de partage au service des logiques des grandes puissances. Le PCF soutient l’appel du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres pour la tenue d’une conférence internationale de règlement politique et de paix pour la région sous l’égide de l’ONU. [***]

 

Le 14/04/2018 

 

[*] Curieusement, le PCF utilise le terme "très probable" qui tend évidemment à valider implicitement les arguments de Trump, de Th. May et de Macron utilisées pour justifier leur agression impérialiste - Est-il le seul parti politique à disposer d'informations impartiales à ce sujet ?

 

[**] Quand au message du PCF il est inaudible, fétide de l'ordre des ragots de bas étages. Une insulte faites à notre histoire 

 

[***] Et si on laissait aux syriens ce qui relèvent de leurs responsabilités, se serait-ce pas mieux ?


Heureusement les députés sauvent l'Honneur

Comparer les deux textes et vous constaterez qu'ils sont aux antipodes l'un de l'autre. C'est le jour et la nuit.

 

Déclaration des députés communistes : « Nous condamnons fermement les frappes militaires qui ont eu lieu cette nuit en Syrie, sans l’aval de l’ONU, de l’Europe et du Parlement français. » 

 

En répondant à l’injonction de riposte de Trump et des néo-conservateurs contre l’attaque chimique attribuée, en amont de toute enquête, au régime syrien, la France a fait le choix de la guerre préventive.

 

Une décision illégale et dangereuse qui confirme la rupture avec notre tradition d’indépendance nationale fondée sur les valeurs de la paix et du multilatéralisme. Si cette tradition faisait notre singularité et notre grandeur, sa remise en cause questionne notre place dans le monde : la France est-elle condamnée à s’aligner sur la volonté et les intérêts américains?

 

La solution à la guerre en Syrie ne peut être que de nature politique et diplomatique. Or, ces frappes ne contribuent en rien à faire progresser ni le dialogue entre les forces syriennes, ni la coopération avec les acteurs régionaux et internationaux impliqués. Au contraire, la tension est désormais à son comble, y compris avec les principaux alliés du régime inique de Bachar Al-Assad. Si ce dernier mérite d’être jugé pour les crimes perpétrés contre son propre peuple, la paix ne se fera ni sans, ni contre la Russie et l’Iran. Une résolution pacifique du conflit passe par un accord avec ces puissances désormais incontournables.
 
Nous mettons également en exergue les indignations sélectives de la France qui, d’un côté frappe la Syrie, et de l’autre ignore superbement les horreurs perpétrées dans d’autres espaces, comme en Palestine, au Yémen, dans le nord de la Syrie et en Birmanie. Cette indignation à géométrie variable sape la crédibilité de la voix de la France. 

B.T : Même Défaut? Que Bachard nous plaisent ou pas, c'est d'abord l'affaire des syriens et de personnes d'autres. La non immixtion dans les affaires intérieures des pays doit être la règle absolue. Macron c'est notre affaire, c'est l'affaire de personne d'autres. Le devoir d'intervention proné par Kouchner et B.H.L c'est révélé infiniment plus meutrier que tous les dictateurs possibles. Encore que les dictatures sont appréciées par "l"occident" dans la mesure où elle nous sont soumises. (Monarchie du golfe, Qatar, Arabie Saoudie et plein de déclinaison en Afrique. Mais enfin ce communiqué est d'une autre tenu


 

Le soutien de Benoît Hamon et François Hollande

 

La tonalité n’est pas la même du côté de Benoît Hamon et de l’ancien président socialiste, François Hollande. Tous deux se sont dits favorables cette semaine à une riposte militaire – même sans l’aval d’une ONU bloquée par les veto russe – afin de mettre un terme « au massacre » du peuple syrien.

 

« Le crime de frapper sa propre population par des armes chimiques ne doit pas rester impuni (…) Je suis lassé de voir comment ce dictateur soutenu par beaucoup de pays autour, dont la Russie, continue à massacrer sa propre population, notamment en utilisant des armes chimiques », a déclaré le fondateur de Génération.s, mercredi sur France Inter.

 

De son côté, François Hollande a de nouveau appelé à « une réaction forte », soulignant qu’« il ne s’agit pas de faire la guerre aux Russes ». « Je soutiendrai toutes les réactions, y compris militaires, car ce qui a été commis en Syrie est inadmissible et ne doit pas être sans réponse », a-t-il déclaré jeudi également sur France Inter.

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.