Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 837 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Syrie : réactions politiques à la menace de frappes occidentales, Pierre Laurent déshonore le PCF UNE FOIS DE PLUS…

 
11 Avril 2018
La c’est très grave Pierre Laurent ne peu pas continuer a se défiler ainsi en jouant sur le flou et trumper les communistes.
 
Le PCF ne doit soutenir aucune intervention extérieure d’autant plus sans but de guerre clair et en dehors de toute légalité et débat démocratique.
 
De plus celui ci marche allègrement sur les représentants élus du conseil national.Pierre Laurent ne soutient les frappes que si l’ONU est d’accord, et on peut toujours dire que cette organisation vient de prouver avec le vote russe qu’elle n’approuvait pas, mais cette position faux cul ne nous mène nulle part et surtout pas à faire monter l’exigence de paix et de négociation.
 
La dénonciation de l’opération Macron-Trump, alors que c’est visiblement une fuite en avant face aux problèmes intérieurs. rendue encore plus illégitime dans le contexte de la visite du saoudien. Ce sont des sommes fabuleuses dépensées contre le peuple syrien alors même que l’on prétend ne pas pouvoir répondre aux grévistes, aux cheminots, aux étudiants, aux hospitaliers, aux avocats, etc… faute de moyens… Si l’avis de PL est de consentir de fait à  cette intervention il faut exiger sa démission pour forfaiture 
 
(note de Danielle Bleitrach)


Par Challenges.fr le 11.04.2018 à 10h27

 

Voici des réactions politiques à la menace des Occidentaux, Etats-Unis et France, de riposter par des frappes militaires à l’attaque chimique présumée en Syrie, imputée au régime de Bachar al-Assad.

 

Syrie: réactions politiques à la menace de frappes occidentales

Syrie: réactions politiques à la menace de frappes occidentales

 

SANA/AFP – HO

Voici des réactions politiques à la menace des Occidentaux, Etats-Unis et France, de riposter par des frappes militaires à l’attaque chimique présumée en Syrie, imputée au régime de Bachar al-Assad:

 

– Benoît Hamon, fondateur de Génération.s: « Je pense que ce crime ne doit pas rester impuni. Le crime de frapper sa propre population par des armes chimiques ne doit pas rester impuni (…) Je suis lassé de voir comment ce dictateur soutenu par beaucoup de pays autour, dont la Russie, continue à massacrer sa propre population, notamment en utilisant des armes chimiques » (sur France Inter)

 

– Pierre Laurent, secrétaire général du PCF: « Il faut bien sûr stopper l’utilisation de ces armes chimiques, elle aurait déjà dû l’être (…) L’enchevêtrement de l’action des différentes grandes puissances dans la région rend la situation extrêmement préoccupante. Il faut continuer de ne pas dissocier une éventuelle action militaire de l’effort politique pour stopper la guerre car on ne résoudra pas cette situation uniquement par des actions de ce type (des frappes, NDLR); la preuve, on en a déjà conduites. (Le soutien du PCF à d’éventuelles frappes) dépend des conditions dans lesquelles est menée cette opération. (Hors cadre de l’ONU) c’est un problème (…) A priori, non, (le PCF ne soutiendrait pas une action hors de ce cadre). C’est pour ça que je dis qu’il faut trouver des solutions politiques dans la durée dans le cadre de l’ONU ». (sur RTL)

 

– Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat: « Moi je suis très perplexe sur cette intervention (…) J’ai vu les images qui sont abominables. Simplement en Syrie on a un enchevêtrement de guerres (…) Est-ce que ajouter la guerre à la guerre ça peut faire avancer la paix? Moi je ne le crois pas. Je ne pense pas que le concept de frappes punitives fera quoi que ce soit. (…) François Hollande, parmi les dégâts qu’il a faits à la diplomatie française, nous a éjectés totalement du jeu en Syrie, et il faut y revenir en parlant aux Russes, en parlant à Bachar al-Assad, même si je pense qu’à un moment donné il faudra que M. Bachar al-Assad réponde de ses crimes ». (sur LCI)

 

>> À lire aussi: Attaques chimiques: comment la France peut frapper la Syrie

 

– Florian Philippot, président des Patriotes: « Suivant la diplomatie aventuriste et atlantiste de ses prédécesseurs, Macron continue à éloigner la France de la nécessaire position d’équilibre et de tempérance qui devrait être la sienne. Les nouveaux crimes de Bachar al-Assad, s’ils sont avérés, doivent faire l’objet d’un traitement par une cour internationale mais ne sauraient en aucun cas être le prétexte à une action militaire qui sèmerait le chaos et renforcerait les terroristes islamistes ». (communiqué)

 

– Adrien Quatennens, député La France insoumise du Nord: « Il y a là un risque d’embrasement général, et ça peut être très grave. Ce qui est en cause c’est que les Etats-Unis et la France soutiennent que vraisemblablement le régime de Bachar al-Assad aurait fait l’usage d’armes chimiques dans la violation la plus complète du droit international. Si ce crime est avéré, il est abominable, mais je mets en garde, malgré l’horreur que nous inspire le régime de Bachar al-Assad, il faut raison garder, parce que la situation peut s’embraser. Et la France ferait bien d’être non alignée car à l’heure où Donald Trump semble prêt à s’affranchir des décisions de l’ONU, j’exhorte Emmanuel Macron de ne pas suivre follement les Etats-Unis. Parce que derrière le conflit syrien, les Etats-Unis d’Amérique visent la Russie et l’Iran ». (sur BFMTV et RMC)

 

(source: AFP)


Commentaire de B.T : Ce demeuré de Pierre Laurent ne voit même pas qu'ils nous refonds le coup de la fiole de Colin Powell en introduction de la guerre d'Irack

 

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.