Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1324 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Être inscrit à Pôle Emploi : c’est du boulot ! par Françoise Larouge

Être inscrit à Pôle Emploi : c’est du boulot ! par Françoise Larouge

 

13 Mars 2018

Paris mars 2018, Voici ce que notre amie, Françoise Larouge écrit pour ce blog, comme promis, à propos de son stage à Pole emploi. Nous nous félicitons de la multiplication des collaborations- témoignages ou analyses que reçoit désormais ce blog. Il faut continuer et amplifier même le mouvement

 

(note de danielle Bleitrach)


Résultat de recherche d'images pour "pole emploi"

 

Un petit tour des problèmes auxquels sont confrontés les demandeurs d’emploi.

 

Par Françoise Larouge

 

Pôle Emploi comme tous les services publics est passé au tout numérique et à la dématérialisation. J’ai été embauchée en contrat aidé à Paris dans un quartier populaire pour accompagner les demandeurs d’emploi dans utilisation des outils informatiques.

 

Les femmes dont parle François Ruffin à l’Assemblée Nationale, celles qui font des ménages à temps partiel à 9 euros de l’heure pour des prestataires de services, je les ai rencontrées là. J’ai aussi rencontré des hommes agents d’entretien. Eux sont plutôt affectés aux grandes surfaces et aux lavages des vitres. Ces personnes sont rarement équipées d’un ordinateur et d’une connexion internet. Alors elle viennent aux Pôle Emploi dans la zone de libre activité où des ordinateurs sont mis à leur disposition et des personnes payées pour les aider. Travaillant à temps partiel, en CDD ou en intérim, elles sont toujours demandeurs d’emploi car elle ne savent jamais ce que l’avenir leur réserve. Si elles ont déjà acquis des droits, elle sont indemnisées en complément de leur temps partiel.


Pour cela, il faut s’actualiser entre le 28 du mois en cours au 14 du mois suivant. Un défaut d’actualisation signifie une radiation immédiate. On peut s’actualiser via son espace personnel qui est sur le site de Pôle Emploi ou bien par téléphone au 3949. Quand on oublie, on reçoit un SMS de rappel quelques jours avant la date limite. Quand on travaille, il faut le déclarer au moment de l’actualisation : Combien d’heures et quel salaire estimé en brut. Ces questions simples à priori sont déjà complexes pour les personnes qui travaillent en intérim, en extra ou en mission à la journée et ne savent pas, du coup, combien d’heures elles ont travaillé, oubliant souvent de noter au fur et à mesure, et ne sachant pas si elles travailleront demain ou après-demain. Car elles sont la plupart du temps prévenues au dernier moment. Une fois qu’on a déclaré ses heures, il faut scanner le ou les bulletins de salaire afin de valider la déclaration. Second problème, les boites d’intérim, les sociétés de prestation de services mais aussi la Mairie de Paris ne paient jamais avant le 15 du mois suivant. Il faut donc revenir une seconde fois. Quand les missions sont terminées, il y a aussi les attestations employeurs à scanner afin de valider l’ouverture de nouveaux droits à l’indemnisation. Ainsi, une femme cuisinière qui travaille en extra dans divers restaurants doit venir tous les mois scanner une dizaine d attestations de 4 pages chacune.

 

Les salariés de Pôle Emploi affectés la Zone de libre activité ont pour consigne de ne pas faire à la place des demandeurs d’emploi mais de leur apprendre afin de réduire la fracture numérique.


Pour l’actualisation c’est possible à trois conditions : Il faut que la personne connaisse son identifiant et son code, sache lire et utiliser la souris. On peut aussi appeler le 3949, mais par téléphone il est impossible d’avoir un justificatif de son actualisation. C’est raison pour laquelle de nombreuses personnes préfèrent venir au Pôle Emploi afin de repartir avec. Beaucoup ne savent pas que ces justificatifs peuvent leur ouvrir les portes de musées nationaux et leurs apporter des réductions dans les piscines municipales.


Pour scanner les fiches de paies aussi, il est possible de se passer d’ordinateur si on a un téléphone ou une tablette sur lesquelles on peut télécharger l’application Pôle Emploi. Mais factuellement, les personnes les plus précaires ne disposent pas de ce matériel non plus. Il encore possible de déposer les documents dans la boites aux lettres de l’agence. Mais ils seront traités plus lentement qu’en étant scannés. Hors le temps presse car si la feuille du paie validant l’actualisation n’apparaît pas dans l’espace personnel, on n’est pas indemnisé. Si on ne travaille pas du tout, l’actualisation entraîne le paiement des indemnités dans les jours suivants, mais si on a travaillé, Pôle Emploi doit attendre la feuille de paie pour déclencher le paiement. Imaginez les conséquences.


Malgré cela, de nombreuses personnes travaillent tout en étant indemnisées. Parfois certaines personnes prennent une journée de repos pour pouvoir passer un matin scanner leurs documents. C’est à ce moment là que j’ intervenais. Donc si j’appliquais la consigne je devais juste leur expliquer le « pas à pas » puis les laisser se débrouiller. Le problème c’est que le système est trop complexe pour être intégré en ne l’utilisant qu’une seule fois par mois. Ainsi j’ai vu la cuisinière qui travaille en extra pleurer de rage bloquée à une étape où de nombreuses personnes bloquent. Mais selon elle, cela remettait en cause ses capacités d’apprentissage et d’adaptation au monde nouveau. Je me souviens aussi avoir demandé à un homme d’une quarantaine d’année de bien vouloir se connecter à son espace personnel le temps que je termine avec une autre personne et de l’avoir retrouvé 5 minutes plus tard les mains trempées par le stresse dû à sa phobie de l’ informatique. Il m’arrivait aussi d’expliquer le cheminement complet pour finalement m’apercevoir que la personne n’y voyait rien faute d’avoir les moyens de s’acheter des lunettes ou bien ne savait pas lire.

 

Il faut aussi savoir utiliser l’ordinateur pour s’inscrire. Pour les personnes non autonomes en informatique qui viennent s’inscrire pour la 1ere fois. Pôle Emploi propose des rendez-vous d’une demi-heure l’après midi. Mais qui dit rendez-vous, dit délais, et donc recul du 1er jour d’indemnisation. Pour s’inscrire il y a deux conditions : avoir des papiers valides et être à a recherche d’un emploi. Pour se réinscrire il faut connaître son identifiant et son code d’avant. Dommage pour ceux qui ne rangent pas bien leurs papiers administratifs.


On peut se réinscrire sous délais quand on a été radié pour cause de non présentation à un RDV, immédiatement quand on a oublié de s’actualiser ou pour papiers invalides. Ainsi les détenteurs de récépissés renouvelables tous les trois mois se réinscrivent tous les trois mois. C’est la raison pour laquelle la notion de « racisme d État » est fausse. Factuellement, l’État français paie des personnes pour aider par exemple les réfugiés afghan à se s’inscrire régulièrement. Comment faire autrement s’ ils ne savent pas lire ni écrire le français et vivent dans des foyers.


Même pour les personnes qui savent lire, les questions auxquelles il faut répondre pour s’inscrire ou se réinscrire ne sont pas simples à première vue. Exemple : « Êtes-vous bénéficiaire ou en attente de paiement d’une allocation chômage versée par un Etat membre de l’Union Européenne (UE) ou de l’Espace Economique Européen (EEE), ou de la Suisse ?  »


Au moment de l’inscription il y a aussi une question « piège » :

 

« acceptez-vous de recevoir la majorité des courriers de Pôle emploi directement dans votre espace personnel et non plus par voie postale ? »


Il est ensuite inscrit en plus petit :  » J’accepte de recevoir la majorité de mes courriers Pôle emploi dans mon espace personnel (je ne les recevrai plus par voie postale et un courriel m’informera de l’arrivée de chaque nouveau courrier).

 

Je m’engage à prendre connaissance régulièrement des courriers déposés dans mon espace personnel. En effet, certains courriers peuvent avoir des conséquences sur le maintien de mon inscription sur la liste des demandeurs d’emploi (notamment les convocations à un entretien) ainsi que sur le versement de mes allocations.  »


En clair cela signifie que si la personne coche oui, elle recevra des mails l’invitant à aller dans son espace personnel consulter les courriers reçus.
De nombreuses personnes sont radiées pour avoir coché oui car il suffit que leur matériel soit en panne pour qu’elles ne reçoivent pas le mail et manquent du coup un RDV. Si la panne perdure, elles manquent aussi le courrier les informant de leur prochaine radiation si elles ne justifient pas leur absence au RDV. Elles découvrent ensuite qu’elles ont été radiées au moment de l’actualisation. Par conséquent, si vous n’êtes pas sûr de votre matériel : ne cochez surtout pas cette case, même si un conseiller vous y encourage. Il faut savoir que les agences sont notées. Il existe des indicateurs pour tout. Et bien sûr, il est recommandé d’avoir un maximum de demandeurs acceptant le tout numérique.

 

Il existe aussi un indicateur concernant les CV en ligne. L’Espace Personnel des Demandeurs d’Emploi propose une aide au CV qui est pratique pour les personnes ayant des connaissances basiques en informatique. Cela permet de répondre en direct aux annonces du site. Le but des agences est d’avoir un maximum d’inscrits ayant leur CV en ligne et à jour. Ces derniers mois, les inscrits ont reçu un courrier les invitant à mettre leur CV à jour. Mais comment faire quand on a rien à y ajouter? Le courrier oublie de signaler que pour actualiser son CV il suffit de cliquer sur le nombre de jours indiqués à côté de l’intitulé du poste. / Photographe Actualisé il y a 6 jour(s). Pour refaire vraiment votre CV, vous pouvez demander l’aide de votre conseiller ou bien d’une mission locale pour l’emploi.

 

Suite à la première inscription, les demandeurs d’emploi bénéficient automatiquement d’un RDV de 50 minutes avec un conseiller. A cette occasion, des jalons sont posés pour la suite au regard de la situation de chacun. Entre temps et ensuite, les demandeurs d’Emploi peuvent demander des RDV. Pour cela il faut aller dans son espace personnel, puis dans « Mes échanges avec Pôle Emploi » où l’on trouve l’adresse mail de son conseiller. Encore une fois les personnes n’ayant pas d’ordinateur ni de mail sont pénalisées. Faute de mail, on peut toujours écrire une lettre.

 

Il y a enfin la fameuse question des annonces frauduleuses. Certaines personnes m’ont relaté des faits hallucinants, des chèques qui leurs sont envoyés ou demandés. Depuis que Pôle Emploi a ouvert ses pages d’annonces aux sites extérieurs, ils ne peuvent plus vérifier la véracité des propositions et d’un autre côté des personnes peu scrupuleuses peuvent consulter votre CV si vous l’avez mis en ligne sur le site. En plus certains demandeurs d’emploi se croient obligés de répondre à tout. Ce qui n’est pas le cas pour l’instant. Si vous trouvez ou recevez une annonce supposée frauduleuse il ne faut surtout pas y répondre. Il vaut mieux noter son numéro et la signaler à votre conseiller.


En conclusion, le tout numérique qui devait nous simplifier la vie, nous la complique souvent. Une connexion internet interrompue, un ordinateur en panne peuvent entraîner des catastrophes en série. Travailler à temps partiel ou en CDD à temps complet tout en étant inscrit à Pôle Emploi implique une gestion ultra rigoureuse de son temps, de ses documents et aussi et surtout une grande patience. Car il va sans dire qu’on n’est jamais tout seul dans la zone de libre activité. Ici comme dans toutes les administrations, on manque de personnel, il faut attendre sont tour, debout en manteau dans une atmosphère surchauffée et parfois même survoltée. L’attente est longue et les esprits parfois s’échauffent. Pourtant, la plupart du temps, j’ai vu les personnes rester zen, gentilles et repartir contentes de l’aide qu on leur avait apporté.


Quand on n’a pas d’ordinateur ni de mail on se rend vite compte qu’on handicapé. Ceci est souvent vécu comme une exclusion supplémentaire qui en quelque sorte valide les autres celles impliquées par le manque de travail et d’argent. Moins on est connecté et plus il est compliqué et chronophage d’être demandeur d’emploi et plus il est difficile de se sortir de cette situation. Ce fait est pris en compte par Pôle Emploi puisque des personnes sont affectées tous les matins à La zone de libre activités. Mais suite à la suppression des contrats aidés ce sont exclusivement des conseillers, qui on déjà beaucoup de travail par ailleurs (suivi de 100 et 400 personnes) et des services civiques qui sont payés 500 euros pour un travail difficile.


En conclusion de la conclusion : l’État ne se donne pas les moyens de ses ambitions. La réduction de la fracture numérique, dans ces conditions, ce n’est pas pour demain.


Sur ce je vous quitte pour aller scanner les 54 attestations correspondants aux missions que j’ai effectuées ces 4 dernière années  !

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.