Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 835 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Je ne crois pas être « stalinienne », mais ce qui me parait du simple bon sens est de constater

 

06 Mars 2018

 

1) que la « déstalinisation » a été imbécile (en latin privée de défenses) , au seul profit du capital et qu’il faut comme le dit Maurice Thorez être capable d’évoluer les fautes et les mérites de ce dirigeant devenu figure historique. C’est ce que nous avons tenté d’entamer dans « 1917-2017, Staline un tyran sanguinaire ou un héros national? (DELGA 2017), pas de conclusion mais des pièces au dossier.

 

2) je suis résolument contre l’identification Staline égale Hitler et communisme égale nazisme, indéfendable d’un point de vue militant, mais surtout de celui de toute recherche sérieuse sur le sujet.

 

3) Dans le même esprit, je souhaite que l’on analyse le « retour » vers Staline de la population de l’ex-Union soviétique en ne se contentant pas de suivre « la gauche morale » qui elle même suit l’idéologie du capital. Il faudrait en tant que communistes s’interroger sur ce que cela suppose de « conscience» disons de classe, : la conscience que l’OTAN veut la guerre? La conscience que pour sortit du capitalisme la lutte va être sanglante? la conscience que le capitalisme en est au recours au fascisme, en Europe comme aux Etats-unis ? Quelle expérience du capitalisme ont ces peuples? du socialisme? De ce qu’st un parti communiste? N’avons-nous rien à apprendre?

 

4) je considère que les derniers dirigeants du PCF et ceux de l’Humanité sont allés exactement a contrario de ce qui m’apparaît nécessaire et cela fait partie pour moi de leur « bilan ». C’est le contexte de bien d’autres liquidations et la censure ne fait que poursuivre dans cette voie catastrophique qui refuse de se confronter à son passé pour mieux se boucher l’avenir.

 

5) Alors qu’est-ce qui me fait m’obstiner sur le communisme et la nécessité d’un parti face à la réalité du PCF? . D’un côté, face à ce qu’est le capitalisme, la manière dont il détruit les hommes et la planète. Il existe un grand champ d’expérience dans tous les domaines. Ceux-ci ne manquent pas d’intérêt et ces expériences donnent lieu  tous les jours à des théorisations sur les nouveautés de la lutte politique, sur les  » mouvements », un laboratoire « post-soixante-huitard » .Mais  je suis convaincue de deux points essentiels par rapport à cela: Il s’agit de  lutter contre le capitalisme, et pour cela  il faut que le prolétariat s’en mêle. Ce que Marx a analysé demeure fondamental, avec son constat essentiel, le prolétariat n’est une classe que quand il se constitue en parti. On peut à l’infini multiplier les luttes justes, celles pour l’environnement, celles pour l’égalité des femmes, celles contre l’homophobie,etc…Si on ne le fait pas à partir de cet ancrage, non seulement celles-ci s’émiettent, s’isolent les unes des autres, mais sont récupérées et deviennent même la possibilité pour le fascisme capitaliste d’opposer le prolétariat aux couches moyennes et aux intellectuels, donc de détruire tout hégémonie qui pourrait naître face à lui. Nous avons fait cette expérience dans le monde entier depuis mai 68, il s’agit dans faire une autre, celle d’articuler toutes ces luttes à celle contre le capital. Pour le moment je ne vois donc rien qui remplace le PCF.(1)

 

danielle Bleitrach

 

 (1) Il ,y a la réalité du PCF, ses élus, ses militants, qui n’a pas d’équivalent… Mais je dirai pour les amateurs de Lacan, que cet ensemble vide est le seul qui permette d’écrire comme dans le jeu du pousse pousse où une case vide permet de faire bouger les lettres, l’ensemble vide pCF reste le seul aujourd’hui qui permette une ré-articulation à la lutte des classes. C’est peut-être ce que les peuples soviétiques recherchent dans l’image de Staline, le moyen de reprendre pied dans le sol de la lutte des classes.Comme pour Lacan cette case vide est celle de la castration, on peut épiloguer sur toutes les analogies (individu/collectivisme en particulier)…  je demande à ceux qui ont du mal à comprendre ce que je veux dire de m’excuser c’est effectivement une  intuition, un point de capiton… et si leca se moque de moi, il n’aura pas tort
 

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.