Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1202 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

L’élection d’Emmanuel Macron est une « mauvaise chose » pour 52% des Français

L’élection d’Emmanuel Macron est une « mauvaise chose » pour 52% des Français

 
21 Avril 2018

Emmanuel Macron à Epinal le 18 avril 2018.
Emmanuel Macron à Epinal le 18 avril 2018. | REUTERS

Par Ouest-France

Publié le 

 

Selon un sondage Elabe publié ce jeudi 19 avril, la moitié des Français estime que l’élection d’Emmanuel Macron est une « mauvaise chose ». 48% d’entre eux considèrent que le président a « transformé la façon de faire de la politique ».

 

L’élection il y a près d’un an d’Emmanuel Macron à la présidence de la République est une « mauvaise chose », jugent 52% des personnes interrogées pour un sondage Elabe publié jeudi.

Dans le détail, 22% des sondés considèrent que c’est une « très mauvaise chose » et 30% une « assez mauvaise chose ». A l’inverse, 48% pensent que cette élection est une « bonne chose » (13% une « très bonne chose », 35% une « assez bonne chose »), selon ce sondage, réalisé pour Radio Classique et Les Echos.

 

65% des personnes interrogées se disent « favorables » à l’action de M. Macron en faveur de « la place de la France sur la scène internationale » et 55% à sa « façon d’incarner la fonction présidentielle ». La moralisation de la vie politique est aussi accueillie favorablement par 59% des sondés, de même que la nomination de ministres issus de la société civile (65%).

 

61% des sondés opposés à sa politique sociale

 

Une courte majorité (51%) pense toutefois que le président de la République n’a pas « transformé la façon de faire de la politique », contre 48% qui pensent le contraire. 20% des sondés s’attendent à ce que M. Macron ait « transformé le pays en profondeur » à la fin de son quinquennat, contre 57% qui misent sur le fait qu’il en « modifie quelques aspects seulement » et 22% qui sont convaincus qu’il « n’aura pas changé le pays ».

 

42% jugent que l’action du président aura permis en 2022, à la fin de son quinquennat, « d’améliorer la situation du pays »  (58% non) et 19% leur  « situation personnelle » (81% non). Seuls 39% des sondés se disent favorables à son action en matière de « politique sociale », contre 61% opposés.

 

Selon un précédent sondage BVA pour l’Obs diffusé mercredi, une majorité de sondés (58%) considère que la France a changé depuis l’élection d’Emmanuel Macron, dépeignant un pays « plus ambitieux », « plus important sur le plan international », mais aussi « plus injuste » et « moins démocratique ».

 

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.