Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 863 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Désolé de revenir ainsi, mais leur débat hérisse le poil de Canaille le Rouge

Désolé de revenir ainsi, mais leur débat hérisse le poil de Canaille le Rouge

 

Publié le 30 Janvier 2018

 De l'horreur nazie

 comme leur norme

 de circulation

 

Désolé de revenir ainsi, mais leur débat hérisse le poil de Canaille le Rouge

 

A propos des tests sur les singes et des humains par le capital de l'industrie automobile.

 

Voila comment Le Monde rapporte le débat.

Dans le quotidien Bild, Thomas Steg, responsable des relations publiques et des relations avec les autorités du groupe allemand, avait admis avoir été informé des essais destinés à étudier les effets de la pollution des moteurs diesel Volkswagen, truqués à l’époque pour paraître moins polluants.

 

« Les chercheurs américains voulaient faire leurs tests sur des volontaires humains », a-t-il expliqué, « j’ai alors répondu que je ne pouvais autoriser cela » et il a été décidé « de mener l’étude sur des singes ».

 

« Avec le recul, cette étude n’aurait jamais dû avoir lieu, qu’il s’agisse d’hommes ou de singes. Ce qui s’est passé n’aurait jamais dû arriver, je le regrette vraiment », a déclaré M. Steg, qui fut également porte-parole du chancelier Gerhard Schröder.

 

Quant à l’étude scientifique menée par un institut hospitalier à Aix-la-Chapelle et pour laquelle 25 personnes en bonne santé ont inhalé en 2013 et 2014 du dioxyde d’azote (NO2), Thomas Steg a voulu en justifier la logique, en assurant que les volontaires avaient été exposés à des « niveaux bien plus faibles que ceux constatés sur de nombreux lieux de travail ». Aucune de ces personnes « n’a eu de dommages », a-t-il dit.


Glaçant, à devenir violent, même quand on n'en est plus à découvrir la nature réelle du capital comme rapport social d'exploitation.

 

Part de "gag" si on ose l'écrire ainsi, la direction de l'UE qui affiche aux peuples que les traités européens ne sont pas - dixit le pochard Junker - "opposables aux règles et traités de l'UE" (et donc leurs lobbyistes) déclare, accrochez-vous bien ;

 

« Je pense que c’est aux autorités nationales de traiter le sujet »

 

 et ce type de sujet  a précisé le porte-parole de l’exécutif européen ,

 

« requiert une action urgente des autorités nationales »,

Ite missa est



Rédigé par Canaille Lerouge

 

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.