Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 751 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Salariés, usagers, citoyens : Enjeux historiques

Edito « Les Nouvelles » 19 03 18

Salariés, usagers, citoyens : Enjeux historiques

 

Après le démontage du Code du Travail, services publics et statuts sont les maillons à faire sauter. Il faut faire tomber notre modèle de redistribution qui est encore un amortisseur social, mais entrave la restructuration du capitalisme.

 

Pour affronter ce pillage « libre et non faussé » des biens nationaux et des finances publiques le rapport des forces va grandir.

 

Le mécontentement est profond contre ce gouvernement. Les motifs sont nombreux pour se retrouver, dès le 22 mars, en grève, dans la rue, pour nos revendications.

 

Pour la réforme de la SNCF (*) : les annonces basées sur le rapport Spinetta sont claires : mise à mort et guerre éclair à coups d’ordonnances. La Commission Européenne exige que le 4eme paquet ferroviaire soit transcrit dans le droit français avant la fin de l’année pour la privatisation. Une méthode similaire avait imposé en 2016 à EDF-GDF, les directives qui aboutissent au scandale du marché spéculatif de l’énergie à la vente des barrages.

 

En prenant appui sur la réforme du code du travail, ce gouvernement d’» experts » s’attaque aux statuts législatifs des fonctionnaires en opposant les salariés, les culpabilisant (dette et modernité).

 

Ils vont tenter de nous démontrer qu’un vacataire peut conduire des trains au pied-levé, idem pour les centrales, faire des économies avec des contractuels, imposer plans de départs volontaires, rémunérer au mérite et contrats individuels soumis à l’arbitraire.

 

Nous défendrons les services publics « à la française » qui ne sont pas dissociables du statut. C’est l’aboutissement d’une longue histoire fondée sur des principes républicains d’égalité, d’indépendance et de responsabilité qui a construit une fonction publique efficace et intègre établie par un statut, une loi et non un contrat. Ils sont le résultat des conquêtes sociales gagnées dans un rapport des forces où s’est concrétisé avec la CGT le rôle du PCF, de ses ministres à la Libération.

 

Notre fonction publique est d’une grande modernité. C’est un fait exceptionnel : 20% de la population active soit 5 à 6 millions de salariés font fonctionner les services publics pour répondre aux besoins fondamentaux de la population.Ils peuvent et doivent évoluer, ils ont de l’avenir ! Ces biens communs appartiennent à la Nation mais nous sont interdits par les directives européennes. Le peuple doit être interrogé.

 

Nous nous mobiliserons car les prises de conscience peuvent vite évoluer si des perspectives se précisent. Toutes les luttes interrogent sur l’emploi, le rôle de l’Etat, les nationalisations, de nouveaux services publics, le droit des salariés et leurs représentants, sur l’UE et la souveraineté populaire.

Empêchons le jeu de massacre (de classe) sur notre dos !

 

Nous voulons autre chose !

 

(*) voir rapport Fédération CGT des cheminots

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.