Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 983 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Angela Merkel et Trump parlent de l’immigration, de l’OTAN et du conflit en Ukraine

 

18 Mars 2017

En complément aux réflexions de Chomsky sur la politique « anti-système » supposée de Trump, ce compte-rendu de la rencontre avec madame Merkel montre que premièrement loin d’en finir avec l’OTAN, il s’agit simplement de faire plus payer les Européens. Notons que madame Merkel s’est récemment alignée sur le sujet et que l’entente avec Macron qui prévoit lui aussi les 2% réclamés est totale. Après avoir fait une campagne protectionniste, le même Trump se rallie aux vertus du libre échange et là encore exige simplement des négociations plus serrées. Mais pour paraître conserver le programme qui l’a fait élire, il ne reste plus qu’à feindre de s’opposer sur l’immigration

 

(note et traduction de Danielle Bleitrach pour histoire et société)


Donald Trump et Angela Merkel lors d'une conférence de nouvelles à la Maison Blanche. Photo: AFP.

A la suite d’une rencontre ce matin, le président Donald Trump et la chancelière allemande Angela Merkel se sont présentés devant les journalistes et ont discuté des questions relatives à l’ immigration, à l’OTAN et au conflit en Ukraine.

 

Le président a déclaré que « l’immigration est un privilège, pas un droit ». Trump estime que les questions d’immigration doivent être posées d’abord en terme de sécurité nationale et qu’il s’agit d’un point sur lequel les deux dirigeants ont des points de vue très différents.

 

« L’immigration est un privilège et non un droit, et la sécurité de nos citoyens doit toujours venir en premier »,  a plaidé le leader américain, insistant sur le respect des institutions historiques et « le droit des peuples libres à diriger leur propre destin ».

 

OTAN.

 

En outre, Trump a réitéré son « fort soutien à l’OTAN » et à ses pays membres.  « Je réitère mon ferme soutien à la chancelière Merkel en ce qui concerne l’OTAN comme la nécessité pour nos alliés de l’OTAN d’avoir à payer leur juste part du coût de leur défense. De nombreux pays doivent de grandes quantités d’argent ces dernières années, et c’est très injuste pour les États-Unis » a dit Trump.

 

Trump a remercié Merkel pour son engagement d’augmenter les dépenses de défense, ainsi que son  soutien de l’OTAN en Afghanistan, même si elle a coûté la vie à plus de 50 soldats allemands. Le président américain a également souligné la participation de Berlin dans la coalition contre l’État islamique.

 

Conflit ukrainien

 

« Je l’ai remerciée pour son leadership, avec le président français, dans la recherche d’une  résolution  du conflit en Ukraine, où nous sommes à la recherche d’une solution pacifique, » a souligné Trump. Tandis que Mme Merkel a également envisagé l’Europe de l’Est en déclarant que « la relation avec la Russie doit s’améliorer, mais la situation en Ukraine devrait être résolue d’abord. »

 

« Il faut travailler pour un commerce équitable »

 

« Nous devons travailler ensemble en vue  de politiques de commerce équitable », a plaidé Trump. Merkel a dit son  accord avec le leader américain sur le fait que  « le commerce doit être équitable. » Le président américain a souligné qu’il « ne croit pas aux politiques isolationnistes » , mais au libre-échange.

 

(Tomado de Russia Today)