Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1647 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Préparation du congrès du PCF Synthèses des réflexions de la réunion de la cellule René Thomas (Drôme)

 

par  Robert Brun
pdf | 
 
Le 13/10/17 (7 présents et une contribution d’un camarade ne pouvant être présent)

 

Préambule : Sur la consultation nationale : Nous pensons qu’elle est une méthode inefficace et même préoccupante. Sur le fond, parce qu’elle concourt à substituer un individualisme à caractère de sondage à l’intellectuel collectif que sont les communistes, alors que c’est ensemble par le débat que les communistes peuvent préparer et réussir un congrès de renouveau. Sur la forme, le style des questions est étrangement plat et les choix à faire entre des questions d’égales valeurs sont étonnants. C’est un travail technocratique.

 

Thème n°1. Bilan et examen critique : Nous avons fait en commun le constat de l’affaiblissement continuel du Parti suite à des choix et des manquements que l’on peut considérer aujourd’hui comme néfastes. Les pertes d’identité, de lisibilité, de visibilité ont contribué à nous décrédibiliser dans notre rôle de force politique "moteur". Les péripéties qui nous ont conduits au Front de Gauche ne nous ont pas servi bien au contraire, et nous ont mis en concurrence plus subie que réellement souhaitée. Le PCF s’est, au fur et à mesure des années, montré incapable de s’affirmer en tant que tel en ayant le besoin quasi "obsessionnel" de se fondre dans un "collectif" avec le risque maintenant avéré du délitement idéologique nous amenant au dernier épisode de l’élection présidentielle, et en a découlé la période électorale des plus pénible et troublante. Nous pensons qu’il faut en venir à une stratégie de masse.


Thème n°2. « Y a-t-il besoin d’un PCF révolutionnaire ? » Nous proposons d’inverser le questionnement et de partir de la société. Peut-on aujourd’hui changer la société durablement par des réformes successives sans engager un processus révolutionnaire ? C’est à dire un processus de luttes concrètes qui assument l’objectif de sortir du système capitaliste. C’est selon la réponse à cette question que la nécessité d’un parti communiste révolutionnaire, son orientation, sa stratégie et la bataille des idées peuvent se poser.

Thème n°3. Sur le parti communiste, son fonctionnement, son organisation, sa direction :


Cette question découle des réponses au deuxième point, mais il nous semble que le plus Important, c’est de reconstituer des cellules partout en commençant là où c’est possible. 


Ceci afin de faire vivre au plus près des communistes, des quartiers et des entreprises, à la fois l’intellectuel communiste et la mise en œuvre de nos initiatives par le plus grand nombre.


Nous pensons également que notre action régionale doit être repensée, ainsi que le fonctionnement de la direction nationale en tenant compte d’une représentation harmonieuse, reflet de la société et de la représentation proportionnelle des communistes.


Le choix des dirigeants à élire devra dépendre naturellement des choix d’orientation politique fait par les communistes.

 


Commentaire Bernard et je pense que Robert sera d'accord là-dessus. Les directions des FD au CN fonctionnent très largement sur la technique de la cooptation à apparence démocratique. Ce qui aboutit bien souvent à des secrétaites fédéraux (pas tous) agissant comme des liftiers. Mais des liftiers d'un genre particulier, qui n'utiliseraient que le bouton descente, faute d'avoir découvers qu'il existait aussi un bouton montée.