Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1888 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Pour Mounir Mahjoubi, le groupe LREM à l’Assemblée jouera aussi le rôle de l’opposition

 

Publié  le 16 juin 2017

La situation devient si ubuesque, celle d’un président , élu avec 13,7% du corps électoral qui par suite de l’abstention massive risque de se retrouver avec une assemblée à 80% voir 90% de s majorité, avec une bonne part de gens qui lui doivent tout, mais aussi une bande de chevaux de retourissus de la droite, de la gauche et du centre qui s’y entendent pour se faire la peau quand leurs intérêts personnels sont en jeu. C’est si énorme qu’on a envie de pousser la situation jusqu’au bout de sa logique décrite ici par Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au Numérique:comme  le comble de la démocratie…Si l’on mesure bien que dans le même temps le dit Macron est en train sans attendre de reformater les médias pour supprimer les rares têtes qui dépassaient encore, qu’il est en train de tenter de mettre u pas les syndicats, on mesure le caractère cocasse mais aussi sinistre de la situation.

 

(note de Danielle Bleitrch)

Pour Mounir Mahjoubi, le groupe LREM à l'Assemblée jouera aussi le rôle de l'opposition
Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat au Numérique et candidat dans la 16ème circonscription de Paris © BERTRAND GUAY / AFP
Image Le Lab

Loïc Le Clerc pour Le Lab

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Invité ce lundi matin des 4 Vérités sur France 2, le secrétaire d’Etat au Numérique et candidat dans la 16ème circonscription de Paris, Mounir Mahjoubi, a exposé sa vision des rapports de force de la prochaine Assemblée nationale.

 

La République en marche (LREM) aura vraisemblablement la majorité absolue, dimanche 18 juin, lors du second tour des élections législatives. Elle est même donnée au-delà des 400 députés. Une armée de macronistes qui doivent tout à leur président. D’où cette question : va-t-on avoir une Assemblée de godillots ? Mounir Mahjoudi y répond de la sorte :

Je n’ai absolument pas peur d’une Assemblée godillote. Vous allez avoir des gens qui vont débattre, qui ne seront pas toujours d’accord. On va enfin remettre de la vie et du débat à l’Assemblée.