Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1125 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Pour la Paix, contre les faiseurs de guerre 

 

Publié le 18 Avril 2017

tout azimut, rassembler 

["Le Mouvement de la Paix"] 

« Pour l'avenir de l'humanité il n'y a d'autre chemin que la paix »

 

Déclaration du Conseil National du Mouvement de la Paix à la veille d'échéances électorales déterminantes pour l'avenir de la France
 
 
À la veille d'échéances électorales majeures dans notre pays (présidentielles et législatives) le Mouvement de la Paix souhaite rappeler un certain nombre de ses valeurs, analyses et propositions telles qu'ont été exprimées dans son projet triennal et ses diverses expressions au cours des 3 dernières années. Il souhaite que les électeurs et électrices prennent en compte ces éléments au moment de leurs choix électoraux.
 
 
(La déclaration en pdf)
 
Avec l'ensemble des signataires du Livre Blanc pour la Paix, le Mouvement de la Paix s'est adressé aux candidats et aux forces politiques de notre pays pour leur soumettre les éléments essentiels d'une politique de paix.
 
 
Alors que les dépenses militaires travers le monde ont augmenté vertigineusement depuis 2000 pour passer de 1100 milliards de dollars en 2001 à 1773 milliards de dollars en 2015, l'Organisation des Nations Unies n'arrive pas à rassembler 4,4 milliards de dollars de financements d'urgence pour faire face à une situation de famine au cœur de l'Afrique qui concerne 20 millions de personnes susceptibles de mourir de la faim dans les mois qui viennent si les mesures nécessaires ne sont pas prises.
 
Ce constat révoltant est éclairant sur un monde qui nous mène à la catastrophe si des inflexions majeures y inclus en France ne viennent pas changer cette situation.
 
 
Les politiques guerrières suivies en Afghanistan, en Irak, en Libye n'ont été qu'une succession d'échecs. Elles ont créé le chaos et engendré des monstruosités telles que Daesh. Il faut choisir une autre voie, celle de la culture de la paix.
 
Le Mouvement de la paix, qui vient avec 48 autres organisations de rédiger un livre blanc pour la paix se réjouit qu'enfin les questions de la paix et de la guerre trouvent une place centrale dans les débats électoraux. Il attire l'attention sur les dangers que nous font courir les responsables politiques qui poussent au racisme, à la xénophobie, à l'affrontement en désignant l'étranger, le réfugié, le migrant comme la cause de nos difficultés Ces apprentis sorciers refusent de dénoncer les causes de ces phénomènes. Ils refusent de dénoncer une mondialisation néolibérale qui pousse aux affrontements, aux conflits et en définitif à la guerre. En effet, cette mondialisation est caractérisée par une logique financière et spéculative qui accentue la fracture entre riches et pauvres, au sein des sociétés et entre les pays et met en concurrence les peuples et les individus.
 
 
La recherche du profit immédiat et maximum et la volonté des puissants de s'accaparer les terres et les richesses de la planète conduisent aux conflits et aux guerres. Plus généralement la mainmise de la finance sur toutes les activités humaines alimente les inégalités de développement, la course aux armements, le commerce des armes. Elle impose à de nombreux peuples des régressions sociales et humaines intolérables et condamne des populations entières à l'exil. Elles sont à l'origine de cette grave crise économique et financière mais aussi morale et politique qui entraîne une déstabilisation mondiale dangereuse pour la paix.
 
Face à cette situation il n'est pas possible d'accepter que, dans la France du XXIe siècle, des enfants orphelins des guerres et de la misère dorment dans les rues de notre pays et ne bénéficient pas pleinement de la convention internationale qui protège les droits des enfants ;
 
 
P
our le Mouvement de la Paix notre responsabilité commune est de bien cibler les causes des phénomènes auxquels nous devons faire face. À cet égard le Mouvement de la paix dénonce comme criminelles les propositions de certains candidats qui proposent quasiment de rejeter vers la mer les réfugiés qui fuient les guerres et la misère.
 
Ce qu'il faut pour notre pays c'est en effet une politique de paix, ce sont des politiques et des mesures de nature à ce que la France contribue non seulement à empêcher les guerres mais aussi à construire un monde de paix.
 
 
Dans ce contexte le Mouvement de la Paix rappelle son rejet des mesures contenues par la loi de programmation militaire pour les années 2014/2019 qui prévoient, avec les actualisations votées en 2016,d'aller vers une augmentation annuelle de 10 milliards d'euros, soit 100 milliards sur 10 ans, afin de respecter l'objectif de 2% du PIB proposé par l'OTAN. Cette prévision d'augmentation de10 milliards annuels inclut un doublement des dépenses consacrées aux armes nucléaires, soit de l'ordre de 30 milliards de dépenses supplémentaires en 10 ans, alors que la rédaction d'un Traité d'interdiction des armes nucléaires a été engagée par l'Assemblée Générale des Nations Unies en Mars 2017.
 
Pour le Mouvement de la Paix une loi de programmation pluriannuelle pour la paix en faveur d'une sécurité humaine fondée sur la promotion d'une culture de la paix et de la non-violence est une nécessité absolue.
 
 
C
ette loi devrait être construite autour des principes de la Charte des Nations Unies et en particulier des résolutions des Nations Unies relatives à la culture de la paix et aux Objectifs de Développement Durable.
 
Une telle loi de programmation pluriannuelle pour la paix pourrait s'articuler autour de quatre grands programmes mobilisateurs et de réformes structurelles profondes dont la création d'un Ministère de la paix.
 
 
Ces quatre grands programmes mobilisateurs porteurs d'exigences citoyennes pour la paix pourraient s'organiser autour :
 
d'un programme mobilisateur pour la prévention et la résolution pacifique des conflits
  • d'un programme mobilisateur pour le désarmement et la fin du commerce des armes

 

d'un programme mobilisateur pour le renforcement du multilatéralisme, des Nations Unies, le retrait de la France de l'OTAN et la convocation immédiate d'une conférence Helsinki 2 pour une sécurité commune en Europe intégrant l'espace euro-méditerranéen dans sa réflexion

 

un programme mobilisateur qui s'attaque aux causes des violences et des guerres par le développement tous azimuts d'une culture de la paix et de la non-violence.

Au titre des reformes structurelles, le Mouvement de la paix propose dans le cadre d'une politique nouvelle en faveur de la prévention des conflits mais également d'une action internationale audacieuse pour la construction de la paix :
 
une réforme des médias pour éviter que les médias dépendent du lobby militaro-industriel et s'exonèrent trop souvent du respect de la déontologie concernant le journalisme d'investigation et de recoupement des infos et des sources d'informations.
 
la mise en place d'un observatoire des situations pré-conflictuelles
 
la création d'un institut national de recherche et d'éducation à la paixpluridisciplinaire
 
la mise en place d'une mission interministérielle pour la paix
 
la création d'un institut national pour une citoyenneté active en faveur de la paix
 
un ministère de la paix
Dans ce contexte le Mouvement de la Paix attend d'un Président de la République qu'il s'engage immédiatement :
 
pour un traité d'interdiction des armes nucléaires
 
pour le gel des programmes de modernisation des armes nucléaires
 
pour la reconnaissance de la Palestine et la mise en œuvre d'une conférence mondiale pour la paix au Moyen-Orient
 
le retrait de la France de l'OTAN pour la mise en place d'un système de sécurité commune en Europe basé sur les principes d'Helsinki et intégrant l'ensemble des Etats de l'Europe géographique
 
à inscrire enfin la culture de la paix et de la non-violence au rang des compétences et des comportements de tout éducateur et enseignant.
 
 
C'est sur ces éléments que le Mouvement de la paix souhaite attirer l'attention des électeurs et électrics. Avant de faire leurs choix électoraux définitifs, nous souhaitons que chaque électeur et électrice ait conscience des enjeux et place cette vision au cœur de sa réflexion.
 
Pour le Mouvement de la Paix, pour l'avenir de l'humanité il n'y a d'autre chemin que la paix !
 
 
Le Conseil National du Mouvement de la Paix,
17 Avril 2017
 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">
 

Rédigé par Canaille Lerouge