Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 729 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Mon livre coup de coeur: L'ordre du jour. Eric Vuillard. Prix Goncourt 2017

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Mon livre coup de coeur: L'ordre du jour. Eric Vuillard. Prix Goncourt 2017

Mon livre coup de coeur: L'ordre du jour. Eric Vuillard. Prix Goncourt 2017.

Je suis lecteur à la Bibliothèque des cheminots, à Mantes-la-Ville, tenue par le Comité d'établissement régional de Paris-Saint-Lazare. Un CE qui fait dans les questions économiques, le social et le culturel, comme la loi du 16 mai 1946 les avait institués, fidèle en cela au programme politique du Conseil  National de la Résistance.

Avant que L'ordre du jour d'Eric Vuillard ne soit couronné par le Goncourt 2018, la bibliothécaire m'avait incité à le lire, connaissant mes goûts pour l'histoire et mes combats pour un monde plus juste.

Ainsi, j'ai lu cet ouvrage d'histoire et ce devoir de mémoire Si vous avez des relations avec le père Noël, le vrai, n'hésitez pas à ce qu'il vous apporte dans vos petits souliers L'Ordre du jour, paru chez Actes Sud.

Au début du livre, ils sont "vingt-quatre, près des arbres morts de la rive, vingt-quatre pardessus noirs, marrons ou cognac, vingt-quatre paires d'épaules rembourrées de laine, vingt-quatre costumes trois pièces et le même nombre nombre de pantalons à pinces avec un large ourlets"

Ils, ce sont les plus grands industriels allemands qui vont rencontrer dans le Parlement Adolf Hitler, déjà Führer de l'Allemagne nazie. "Les ombres pénètrent le grand vestibule du palais de l'Assemblée: mais bientôt, il n'y aura plus d'Assemblée, il n'y aura plus de président, et, dans quelques années, il n'y aura même plus de Parlement, seulement un amas de décombres fumants".

Le président en question est Hermann Göring. Les industriels allemands sont Krupp, Bayer, BMW, Ig Farben, Agfa, Shell, Scheinder; Telefunken, Siemens, et bien d'autres. Pour leurs profits et faire fonctionner l'économie de guerre nazie, ils vont puiser sans relâche des esclaves dans les camps de la mort, construisant même leurs usines au droit des barbelés et des miradors tenus par la SS.

Depuis le 8 mai 1945, le IIIe Reich Hitlérien a succombé. Mais le ventre de la bête immonde est restée fécond. Et les vingt-quatre pardessus noirs, marrons ou cognac, ou leurs héritiers, sont toujours présents dans la société capitaliste.

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.