Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1225 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Macron et la CFDT

 

Publié le 18 Mars 2017

Macron est tellement de droite

que même la CFDT

s'en est rendu compte.

C'est dire !

Résultat de recherche d'images pour "Macron CFDT"

Marianne rapporte : 

 

" En présentant une étude sur le rapport au travail de 200 000 salariés, la CFDT voulait réfléchir sur ce sujet avec les candidats à la présidentielle. Emmanuel Macron les a irrités en voulant limiter son rôle et liquider le paritarisme. "

 

En présentant une étude sur le rapport au travail de 200 000 salariés, la CFDT voulait réfléchir sur ce sujet avec les candidats à la présidentielle. Emmanuel Macron les a irrités en voulant limiter son rôle et liquider le paritarisme.

 

C'est que L. Berger veut garder sa place autour de la table pour valider les reculs sociaux :

 

" En bref Macron nous dit : "L’intérêt général c’est l’Etat, c’est moi le futur président, et vous, syndicats, rentrez dans votre niche". Mais le social, cela ne fonctionne pas comme cela ! Il n’y pas d’un côté, les représentants des salariés dans les entreprises, et les réflexions au niveau interprofessionnel. Tous nos travaux sont intriqués", commente-t-on, écoeuré de tant d’ingratitude alors que la CFDT s’attache, depuis des décennies, à penser les changements de la société."

 

Et oui, les rencontres en catimini sous le gouvernement Valls, l'ANI, les lois antisociales, Macron 1 et 2, cela n'a pas suffit pour entièrement résiner la courroie de transmission, cela patine un peu mais...

 

... ne vous réjouissez pas trop vite .

 

l'article de Marianne précise " Laurent Berger le secrétaire général de la CFDT, a donc rappelé à la tribune, son attachement à la loi Larcher de janvier 2007."  

 

Ce très progressiste Larcher, président LR du Sénat, qui slalome lui aussi entre les casseroles sert d'attaché parlementaire de circonstance de Fillon, est chargé par le costardophile de faire passer la partie la plus réactionnaire de son projet social.

 

Entre Fillon et Macron, à la direction de la CFDT on dirait que leur balance entre la droite... et la droite.

 

Rédigé par Canaille Lerouge