Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 844 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Opération « mains propres » dans la république russe du Daghestan

lundi 12 février 2018

Opération « mains propres » dans la république russe du Daghestan

Le nouveau gouverneur Vladimir Vassiliev, pour l'instant nommé par intérim en attendant les élections, a ouvert la chasse aux schémas mafieux qui infestaient le Daghestan. Arrestation des principaux figurants, démission collective du gouvernement local, contrôle des fonds sur lesquels les hauts fonctionnaires se font construire (illégalement) des palais sur les bords de la mer Caspienne. La tolérance face à la corruption appartient à une autre époque, la volonté politique d'en finir avec ce système féodal est affirmée. 
 
Le budget de la république russe fédérée du Daghestan dépend à plus de 70% du budget fédéral. La question de l'utilisation des fonds publics versés est d'autant plus sensible. Le nouveau gouverneur, un politicien de stature et de grande carrière, Vladimir Vassiliev, a été nommé à la tête de la république pour faire le ménage et rétablir l'état de droit. Vus les premiers résultats, il remplit sa mission avec célérité et sans compromis, ce qui est important dans cette région du Caucase du Nord, pour rompre le fonctionnement confortable clanique. 
 
Voici la vidéo de l'arrestation par le Comité d'enquête des membres du gouvernement : 
 

 
Ont été arrêtés le Premier ministre par intérim A. Gamidov, deux de ses adjoints C. Issaev et A. Youssoufov, le maire de Makhatchkala Moussa Moussaev et l'architecte en chef de la ville M. Guitinov. Le ministre de l'Education est sous enquête. Tout cela est le résultat d'un long travail d'enquête, selon V. Vassilev
 
Voici la vidéo de la perquisition : 
 

 
Le ministre de la construction, avec l'architecte en chef et Gamidov ont surévalué le prix du mètre carré, le passant de 25 450 roubles à 34 850 roubles le m2, facturant ainsi au budget un surplus de 386,2 millions de roubles lors de la construction de nouveaux bâtiments pour le relogement des habitants antérieurement logés dans des bâtiments menaçant ruine. Le ministère des Transports a également surfacturé des achats de meubles, la différence du coût ayant été détournée par une compagnie intermédiaire. Le ministre de l'Education est lui soupçonné d'avoir détourné plus de 90 millions de roubles lors de la construction d'une école. Etc. Le système de corruption était généralisé à toutes les sphères de pouvoir. La fonction n'était qu'un moyen d'enrichissement personnel. 
 
La Procuratura général a, mi-janvier, commencé un travail de vérification systématique de la république du Daghestan. Les résultats sont effrayants. Dans la foulée, un nouveau procureur a été nommé dans la région, Denys Popov, venant de Khakassie, où il était spécialisé dans la lutte contre la corruption. 
 
2430 violations de la législation mises à jour, 71 affaires pénales ouvertes et 433 affaires ressortant de la responsabilité administrative. Selon le Procureur général, les fonctionnaires de la république ont totalement perdu le sens des réalités. 
 
Dans le ministère de l'Education, alors que les salaires des enseignants dans la république ne sont pas payés à temps et que le budget leur doit une somme considérable, le ministère s'est octroyé un bonus de fin d'année de plus de 400 000 roubles. 
 
Les achats publics se font parfois sans appels d'offre préalables, sans même publication de l'information. Ainsi, le ministère du Travail et du développement social du Daghestan a conclu deux contrats à hauteur de 740 millions de roubles avec une compagnie, qui a été créée un mois avant la conclusion des contrats et enregistrée au nom  du père de l'un des membres du ministère.  
 
La collusion entre la fonction publique et le business est incontournable, tout comme le mode de recrutement par cooptation. La Procuratura a mis à jour plus de 350 violations de la législation anticorruption. 7 vice-ministres n'ont pas déclaré leurs liens avec le business, tout comme 6 conseillers de hauts fonctionnaires et 14 autres fonctionnaires. 
 
Le Procureur général Tchaïka a également souligné que les plus grandes demeures construites illégalement sur les bords de la mer Caspienne privatisant l'accès à la mer, mais "légalisées" par les députés, appartiennent en général aux fonctionnaires de la république. Il faut absolument vérifier au cas par cas sur quels fonds a été contruite chaque maison. 
 
Les temps changent, le pouvoir central tente de reprendre la main sur la république. Comme l'a déclaré le gouverneur Vassiliev:
"Nous avons vaincu le banditisme et le terrorisme. Maintenant, il nous faut vaincre la corruption. Si quelqu'un a encore un doute, il vaut mieux qu'il donne sa démission."

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.